Doorzoek volledige site
21 oktober 2015 | SYLVIE REVERSEZ

Outre-Quiévrain, un quartier de logements sociaux passifs au pied du terril (R2D2 Architecture)

A Oignies, dans le nord de la France, 35 maisons passives sont sorties de terre au pied d'un ancien terril. Leur réalisation est le fruit du travail du bureau bruxellois R2D2 Architecture. Illustratie | R2D2 Architecture
Le projet s'implante sur un site exceptionnel inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine mondial de l’UNESCO. La question du paysage et du patrimoine historique a été l'un des axes principaux dans la réflexion des concepteurs. Illustratie | R2D2 Architecture
L'implantation de l'ensemble imite la typologie des ensembles de maisons voisins tout en optimisant l'orientation des bâtiments, condition sine qua none pour atteindre les critères du passif. Illustratie | R2D2 Architecture
L'aménagement du site prévoit des cheminements transversaux qui dégagent des perspectives visuelles sur le patrimoine bâti et le terril. Illustratie | R2D2 Architecture
Les matériaux de parement s'inspirent des teintes présentes naturellement sur le site. Les façades nord sont revêtues d'un parement en zinc, symbolisant le sol en schiste. Illustratie | R2D2 Architecture
Les façades sud présentent un parement en bois et crépi clair. De ce côté, la toiture se prolonge par un auvent ajouré qui protège la maison des surchauffes estivales. Illustratie | R2D2 Architecture

Les projets du bureau R2D2 Architecture s’exportent ! Les architectes bruxellois ont récemment livré un ensemble de 35 maisons passives dans le Nord de la France. Proposition architecturale affirmée, maîtrise de la construction économe en énergie et approche contemporaine de l’intégration paysagère ont séduit le jury du concours organisé pour cette réalisation.

 

Un habitat de qualité pour aujourd’hui et pour demain

La crise du logement n’est pas typiquement belge. L’habitat privé vient aussi à manquer de l’autre côté de la frontière. En région Nord Pas-de-Calais, le bailleur social français Pas-de-Calais Habitat se définit comme un « opérateur urbain ». Il oeuvre pour la construction de logements de grande qualité répondant aux enjeux actuels et futurs. En 2008, à l’issue d’un concours, Pas-de-Calais Habitat désigne le bureau R2D2 Architecture pour la construction de 35 maisons passives à caractère social. Le projet se veut ambitieux et exemplaire. La proposition des architectes bruxellois remporte le marché grâce à sa réflexion globale qui brasse les notions d’intégration urbanistique et paysagère, de qualité d’habitat, de performances énergétiques et de qualité architecturale.

 

Conception passive intégrée

R2D2 Architecture est un bureau spécialisé dans la construction passive. L’ensemble des attentions en la matière est donc naturellement appliqué et adapté au projet pour lui permettre d’atteindre les exigences du standard passif. Il est important de souligner que les efforts liés aux économies d’énergie sont maîtrisés dans une démarche environnementale plus large et qui apporte tout son sens à la construction passive. De fait, le projet applique en premier lieu les principes élémentaires liés au bioclimatisme tel que le bénéfice des apports solaires naturels et la compacité de la construction. Vient ensuite la maîtrise des installations techniques qui permettent d’apporter le confort nécessaire aux usagers tout en minimisant la consommation d’énergie. Mais au-delà des performances énergétiques du bâtiment, les architectes de R2Dse sont aussi penchés sur le choix des matériaux de construction. A travers des études et éco-bilans spécifiques, la recherche d’économies d’énergie grise pour la construction du projet complète la démarche durable poursuivie par le bureau.

 

Une approche architecturale multiple

Si la maîtrise et le résultat concernant les économies d’énergie sont à saluer en tant que tels, ce qu’il faut aussi applaudir dans le cadre du projet d’Oignies, c’est l’intégration de ces notions dans une véritable démarche architecturale. Les performances énergétiques sont ici mises en oeuvre dans un projet qui tient compte aussi du contexte, du confort, du coût de construction, etc. De fait, le projet de R2D2 Architecture propose une lecture et une réinterpétration contemporaines du paysage et de l’histoire du lieu qu’il occupe. Le confort et la qualité de vie au sein du logement ont également été au coeur des préoccupations, tout comme les notions de coût de construction et d’utilisation sur le long terme. Pour les architectes, l’ensemble de ces facteurs ont été les contraintes déterminantes pour l’élaboration d’un « concept d’habitation radicalement différent et largement attentif aux hautes performances énergétiques ».

 

Un site exceptionnel

Le site sur lequel s’implante le projet est particulier : il s’agit d’un ancien site minier par ailleurs inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine mondial de l’UNESCO (catégorie « Paysage culturel évolutif »). Le terril, les bâtiments industriels classés et les cités ouvrières existantes sont à la base de toutes les options retenues par les architectes. L’implantation globale du projet s’apparente à celle des cités voisines, visant une certaine intégration urbanistique. Plusieurs ajustements lui apportent cependant un supplément de sens. L’alignement Nord-Sud permet de tirer parti d’une orientation solaire optimale tandis que l’aménagement de cheminements transversaux donnent de la perméabilité au site et dégage plusieurs perspectives visuelles vers le terril et les bâtiments historiques. De même, la volumétrie des habitations réinterprète librement le gabarit des maisons voisines.