Doorzoek volledige site
09 juni 2016 | PHILIPPE SELKE

Citydev.brussels inaugure 13 logements passifs à Molenbeek (R2D2)

Le projet Dubrucq, nouveau bâtiment passif de 13 logements à l’esthétique soignée avec vue sur le parc de Tour & Taxis, a été inauguré cette semaine par citydev.brussels. Ce projet, situé au coin de l'avenue Jean Dubrucq et de la rue de l'Escaut à Molenbeek-Saint-Jean, a été réalisé en régie en partenariat avec le bureau d’architectes R²D² et construit par l’entrepreneur InAdvance.

Vue sur le parc de Tour & Taxis

Petit par sa taille (13 logements), il est néanmoins emblématique de la volonté de citydev.brussels de participer à la régénération urbaine dans un quartier en pleine mutation grâce à une haute exigence en matière de qualité architecturale. Loti entre les stations de métro Belgica et Pannenhuis, l’immeuble passif de quatre étages comprend 13 appartements, 22 emplacements pour vélos et 13 emplacements de parking en sous-sol. Huit appartements disposent d’une terrasse de 15 m² et deux autres possèdent leur propre jardin privatif. Cerise sur le gâteau, la façade arrière surplombe les espaces verts du site Tour & Taxis et jouit d’une excellente orientation sud-est. Enfin, le bâtiment Dubrucq a également été pensé pour les personnes à mobilité réduite : une rampe d’accès à l’entrée, des emplacements spacieux réservés aux PMR dans le parking sous-terrain, etc.

 

Logements durables

Le projet Dubrucq dispose de nombreux atouts : triple vitrage, ventilation double flux, panneaux solaires, toiture verte, locaux communs (pour vélos et poussettes), récupération de l’eau de pluie pour le nettoyage des communs et l’arrosage du jardin, etc. Les techniques et les matériaux utilisés entrent dans la lignée des objectifs de citydev.brussels en termes de développement durable. Les performances énergétiques, la durabilité du mode constructif et les qualités environnementales du projet Dubrucq annoncent d’ores et déjà la mue des environs en quartier durable.

 

Bardage bois

En outre, l’esthétique du bâtiment a été particulièrement soignée. Le parement de la façade avant est constitué d’un bardage en cèdre rouge qui joue sur les volumes. Les éléments de la façade alternent positions verticales et horizontales et donnent une impression de profondeur à l’ensemble. Les claustras, présentes sur les façades avant et arrière, confèrent aux logements une certaine intimité tout en laissant entrer la lumière dans le bâtiment. L’architecture du projet Dubrucq dialogue avec celle du bâtiment situé en vis-à-vis, érigé par la commune. Ces deux bâtiments, situés à la limite de Laeken, constituent ainsi une sorte de porte d’entrée pour la commune de Molenbeek-Saint-Jean.