Doorzoek volledige site
27 oktober 2017 | PHILIPPE SELKE

Un Grand Prix d'Architecture de Wallonie rajeuni et féminisé

Robert Treselj, Président de l'UWA : "Par delà l'architecture, c'est l'image d'une Région que nous devons relever et promouvoir."
Willy Borsus, Ministre-Président wallon : "J'ai de la tendresse pour le travail de l'architecte. Continuez à nous enchanter !"
Lauréat dans la catégorie 'Habitat individuel' : Bertrand Evrats (HE-architectes scprl) pour la transformation d'une habitation à Liège Illustratie | Alain Janssens
Lauréate dans la catégorie 'Habitat collectif' : Laure Bertrand (LRArchitectes) pour l'Arsenal, logements sociaux à Pont-à-Celles
Lauréat dans la catégorie 'Bâtiment non-résidentiel à usage collectif' : Adrien Verschuere (BAUKUNST) pour l'infrastructure polyvalente à Spa, en AM avec Bouwtechniek Illustratie | Maxime Delvaux
Lauréat dans la catégorie 'Ouvrage d'art ou espace architecturé' : Luc Dutilleux (ARTAU architectures) pour l'Aménagement urbain de la Klötzerbahn à Eupen Illustratie | Benjamin Struelens
Lauréate dans la catégorie 'Réalisation hors Wallonie d'un architecte wallon' : Chantal Vincent (Dessin et Construction) pour la Promenade Verte à Bruxelles
Prix transversal "Reconstruire sur la Ville" : Anne Nottebaert, Association Momentanée CLN (Coton_Lelion_Nottebaert) pour le Mundaneum à Mons Illustratie | Maud Faivre
Prix transversal "Jeune architecte" : Laure Bertrand (LRArchitectes) pour le Centre d'art et de design de la céramique - Boch à La Louvière
Prix du Patrimoine : Centre du visiteur dans l'ancienne abbaye de Villers (Villers-la-Ville) par AM Binario architectes (architecture) - L’Escaut (scénographie) - Pigeon Ochej Paysage (Paysage)
Ambiance d'après cérémonie : Thierry Luthers chante du Johnny

Ce jeudi 26 octobre 2017 avait lieu à Gembloux, devant une audience plus importante que la capacité de la salle, la cérémonie de remise des prix du GPAW édition 2017. Un bon cru, montrant une fois encore que les architectes wallons n'ont pas à rougir de ce qu'ils font. On remarquera que de nombreux prix sont allés à de jeunes architectes... et à des femmes ! Découvrez dès à présent le palmarès de cette édition 2017. Nous reviendrons ultérieurement sur les différents projets primés, mais également sur d'autres qui n'ont pas eu cette chance.

 

La cérémonie proprement dite fut précédée d'une leçon magistrale d'architecture donnée, dans un français quasi parfait, par un membre éminent du jury : l'architecte portugais Gonçalo Byrne (Byrne arquitectos). Au travers d'une série de réalisations de l'architecte au Portugal, il fut question de la tension entre la brièveté du temps du projet, dans lequel l'architecte doit prendre toutes les décisions, et du temps de l'Histoire dans lequel s'inscrit le projet. De Fronteira (en Alentejo) à Lisbonne en passant par Coimbra, nous avons pu admirer comment l'architecte inscrit ses interventions contemporaines dans un contexte souvent lourdement chargé d'histoire.

 

Oser s’afficher, oser affirmer ses qualités

En tant que Président de l'UWA, Robert Treselj prononça ensuite l'allocution d'introduction de la cérémonie. S'appuyant sur une longue citation d'un confrère flamand (Hubert Bijnens), il insista sur la nécessité d'afficher l’architecture, la valoriser, en parler en terme d’oeuvre... autant de gestes et d'attitudes qui grandissent une société, qui la tirent vers le haut, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne. Avant de regretter de devoir autant se battre pour convaincre les architectes wallons de participer à un événement comme celui-ci. Pourtant, la qualité est bien présente. Et d'ajouter : « Nous souhaiterions également pouvoir motiver les maîtres d’ouvrages publics pour qu’eux aussi sortent de leur torpeur, qu’ils prennent l’initiative de présenter leurs réalisations. Il serait presque un devoir de montrer ce qui se réalise avec l’argent public. Malheureusement nous en sommes encore loin. » Terminant sur une note positive, Robert Treselj s'est réjoui « d’apprendre que pour les anciens lauréats, il y a un avant et un après concours, que certains ont des retombées tant nationales qu’internationales. C’est cela la Wallonie qui gagne. »

Ce fut ensuite au premier des Wallons, le ministre-président Willy Borsus, de prendre la parole pour adresser toutes ses félicitations aux architectes et son soutien à la profession. En concluant par un « Continuez de nous enchanter ! »

 

Les lauréats

Ce fut ensuite au tour de Thierry Luthers d'oeuvrer en tant que maître de cérémonie pour la remise des différents prix. Chaque lauréat se voyait alors remettre un trophée réalisé en impression digitale sur verre par ACG Glass Europe.

Notons la très grande qualité du jury, rassemblant des architectes venant tous de l'étranger, du Canada au Portugal, en passant par l'Irlande, les Pays-Bas, l'Alelmagne et l'Espagne. Auntant de cultures et d'architectures différentes, qui ont été sources de débats passionnés.

 

Catégorie 1 : Habitat individuel

Catégorie 2 : Habitat collectif

Catégorie 3 : Bâtiment non-résidentiel à usage collectif

Catégorie 4 : Ouvrage d'art ou espace architecturé

Catégorie 5 : Réalisation hors Wallonie d'un architecte wallon

Prix transversal "Reconstruire sur la Ville"

  • Anne Nottebaert, Association Momentanée CLN (Coton_Lelion_Nottebaert) pour le Mundaneum à Mons

Prix transversal "Jeune architecte"

Prix du Patrimoine

 

Après la remise des prix, le public, bière et cornet de frites en mains, a pu retrouver Thierry Luthers sur scène... dans la peau de Johnny Halliday.

Si vous avez raté cette édition, ne manquez pas de participer à la prochaine ! Pour le bien de l'architecture wallonne... mais aussi surtout pour vous.