Doorzoek volledige site
22 oktober 2018 | SANDRINE BONMARIAGE

Ancien et contemporain se côtoient à l’école primaire de Jodoigne

Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen
Illustratie | Atelier d'architecture Mathen

Le projet comprend la construction d’un nouveau bâtiment scolaire et la refonte du site existant. Le maître d’ouvrage souhaite que les architectes de l’Atelier d’architecture Mathen tiennent compte du cadre bâti dense dans lequel va s’implanter le nouveau bâtiment. Il faut que ce dernier soit en adéquation fonctionnelle, spatiale, lumineuse avec les besoins actuels de l’enseignement. Et enfin, une attention particulière doit être portée au budget, à la durabilité et à l’acoustique.

Le projet répond entièrement à la demande du maître d’ouvrage puisqu’il propose de la manière la plus efficiente possible des solutions aux questions financières (1100 €/m²brut htva), énergétiques (reconstruction en très basse énergie, amélioration des systèmes en place,…) et environnementales (réaffectation de bâtiments peu/mal utilisés et ne répondant plus aux besoins actuels,…).

Respect du site existant

D’une grande complexité urbanistique, le projet met en valeur les bâtiments existants au sein du site scolaire. Il donne une meilleure visibilité à l’école par rapport à la rue et améliore l’outil pédagogique par une clarification de la situation et réorganisation profonde des implantations sur le site. Les transformations se font dans le respect du langage architectural présent, sans recherche de geste architectural inopportun. Les nouvelles constructions sont d’expression architecturale contemporaine pour une lisibilité accrue des interventions opérées par rapport aux différentes époques de construction.

L’expression est simple, épurée et le choix des toits plats est venu naturellement dans le contexte. C’est une réponse aux différentes toitures en présence pour mettre en exergue les volumétries existantes. Les nouvelles interventions prennent ainsi la forme de liaisons articulées. Les adaptations des bâtiments sont principalement basées sur une refonte des fonctions/implantations, des systèmes CVSE. La performance des enveloppes est également améliorée suivant les besoins. Les bâtiments neufs sont pour leur part en adéquation avec les préoccupations énergétiques (enveloppe à haute performance, ventilation mécanique double-flux intégrant le chauffage, gestion lumineuse automatisée avec dérogation et protection solaire contre la surchauffe) et constructives (faible coût d’entretien, durabilité des détails,…).

Dialogue avec l’histoire

Situé dans le coeur historique de Jodoigne, l’Institut de la Providence est installé dans un complexe de bâtiments inscrits au sein d’une enceinte, partiellement appuyé sur les remparts historiques médiévaux et composés d’édifices marquants de leur époque. D’un ancien moignon d’édifice remodelé dans le temps, le projet s’est développé par la création d’un foyer, espace couvert au coeur du site, pour organiser l’entrée, l’implantation des bureaux administratifs et la salle des professeurs. Articulation en joint creux entre les différents gabarits et époques, le nouveau bâtiment vient s’insérer au sein du tissu bâti pour mettre en exergue les volumes existants. Patio, pavillon flottant, porte à faux, grandes surfaces vitrées sont autant d’éléments d’une architecture résolument contemporaine qui viennent dialoguer avec l’histoire et articuler les espaces existants et créés. Refonte profonde de l’ancienne cour maternelle, l’entrée depuis l’espace public vise à conférer une visibilité à l’institution depuis l’espace rue. D’un site clos, une ouverture en profondeur est ainsi créée pour mettre en relation forte l’institution avec la ville qui l’accueille.