Doorzoek volledige site
21 februari 2020 | MICHEL CHARLIER

artau architectures rejoue ‘Cuisine et dépendances’ à Stavelot

La nouvelle salle de restaurant. Illustratie | Jean-Luc Deru
La nouvelle salle de restaurant, de l'intérieur. Illustratie | Jean-Luc Deru
Illustratie | Jean-Luc Deru
Illustratie | Christophe Roxs

Dix ans après avoir réalisé l’extension du Romantik Hôtel Le Val d’Amblève, artau architectures reprend ses formules à succès – sobriété, bois et préfabrication – pour construire une nouvelle salle de restaurant et rénover la salle existante ainsi que les cuisines.

 

Le projet s’inscrit donc dans la continuité d’une collaboration initiée il y a plus de 10 ans avec les maîtres d’ouvrage, propriétaires des lieux. Ceux-ci avaient alors confié à artau la réalisation de l’extension de leur hôtel avec la construction, dans un pavillon adjacent au bâtiment principal, de 14 nouvelles chambres, d’un spa, de 2 salles de séminaires. La conception concernait également l’agrandissement de 3 chambres existantes.

Harmonisation et sobriété

Le souhait des maîtres d’ouvrage était de transformer les salles de réception du restaurant et d’harmoniser les différentes parties construites du complexe. L’objet de l’intervention s’étend également aux espaces de réception ainsi qu’à la cuisine présents dans le bâtiment existant.

« L’entièreté du bâtiment ancien existant a été conservée tandis que les diverses annexes construites au fil du temps ont été remplacées par un volume abritant la grande salle de réception et un espace de stockage », expliquent les architectes. « Le volume de la nouvelle annexe se veut volontairement sobre, préservant au mieux et mettant en valeur le caractère de la bâtisse principale. » Quant aux grands châssis coulissants intégrés, ils estompent la limite entre intérieur et extérieur et projettent l’espace du restaurant vers la terrasse extérieure ombragée.

Mise en valeur du bois

L’hôtel étant situé en Ardenne, entouré d’arbres remarquables, il était naturel pour les architectes de mettre le bois en valeur, tant au niveau structurel que dans les habillages extérieurs ou intérieurs, comme cela avait déjà été le cas dans l’extension de 2008 : « La nouvelle annexe reprend les jeux de matériaux de l’extension accueillant les chambres de l’hôtel, le bardage bois ajouré dialogue avec les éléments ponctuels exprimés en acier Corten. »

Préfabrication

Le délai de réalisation du chantier étant très réduit, des techniques permettant une préfabrication préalable en atelier ont été sélectionnées, comme cela avait déjà été le cas en 2008. « La structure métallique est complétée par des murs en ossature bois tandis que le plancher repose sur une chape sèche composée d’une structure en nid d’abeille ainsi que de granules de remplissage. » Dernière précision, l’architecture d’intérieur a été conçue en collaboration avec le studio hambourgeois Conni Kotte Interior.