Doorzoek volledige site
17 november 2020 | MICHEL CHARLIER

Piste aménagée et nouvelles tribunes pour le circuit de Francorchamps

Une tribune couverte va – enfin – voir le jour au-dessus du Raidillon. Illustratie | Luc Nelles Architectes associés
Vue d’ensemble des loges et du circuit Illustratie | Luc Nelles Architectes associés
Le gradin naturel et la tribune Illustratie | Luc Nelles Architectes associés

Nouvelles tribunes, modification de la piste et aménagement des dégagements, le circuit de Spa-Francorchamps se prépare et se met aux normes pour accueillir les 24 heures moto en juin 2022. La première phase de travaux est lancée, s’appuyant sur un budget de 80 millions €. Un projet conçu par les bureaux artau architectures et Luc Nelles Architectes associés, en collaboration avec les bureaux études Pierre Berger, Lacasse-Montfort et GENIE TEC Belgium.

 

Pour recevoir à nouveau le championnat du monde d’endurance moto en 2022, le circuit de Spa-Francorchamps doit répondre aux normes de sécurité FIM. C’est pourquoi le lancement de la première phase de travaux vient d’être annoncé. L’ensemble des aménagements – piste + nouvelles tribunes – est soutenu par un plan décennal d’investissement de 80 millions d’euros. Pour les deux bureaux d’architectes, actifs dans différents domaines – rénovation et construction, écoquartiers, habitats collectifs, urbanisme, secteur des soins de santé – ce projet atypique est une grande première. Il faut dire que le nombre de circuits de course, auto ou moto, n’est pas très élevé en Belgique francophone…

Redynamiser le circuit et la région

« Le projet cherche à répondre au mieux à l’image du circuit, en exprimant un dynamisme intégré dans son paysage, tout en offrant les meilleures places aux spectateurs », explique l’architecte Luc Nelles. « Ce projet est un outil important pour la région, et permettra de renforcer son attractivité touristique. Les 2 ensembles tribunes et loges sont traités sur un même thème. La programmation, et les implantations ont été guidées pour s’appuyer sur des lignes horizontales fortes, saillantes, dynamiques. »

Il s’agira d’abord d’aménager la piste, avec un élargissement des dégagements et la mise en place de bacs à graviers dans cinq courbes, La Source, le Raidillon, Blanchimont, Les Combes et Stavelot. La colline sur laquelle se trouve le Raidillon sera rabotée, mais on ne touchera cependant pas au tracé de ce virage emblématique du ‘plus beau circuit du monde’.

Accueillir davantage de spectateurs

Les infrastructures seront aussi rénovées pour l’accueil du public. Les tribunes en face des stands 24 Heures seront démolies pour être reconstruites en version plus grande (de 2 000 à 4 000 places assises), quelques mètres derrière leur emplacement actuel. Luc Nelles précise : « La tribune des 24H offre une vue depuis le virage de la source, jusque la montée du Raidillon. Dans son prolongement un gradin ‘naturel’ s’imbrique dans la pente du terrain, la forme s’assouplit pour suivre le profil de la colline et de la piste. »

Mais le plus changement le plus marquant interviendra dans le Raidillon, endroit mythique du circuit, où une tribune couverte d’un peu moins de 4600 places sera créée, avec une vue panoramique jusqu’à la Source. Sous cette tribune, seront construites des loges largement vitrées et panoramiques, pouvant accueillir un petit millier d’invités, qui auront donc une vue imprenable (et à l’abri) sur la piste.

Pour visualiser en détails les futurs travaux, rien de tel qu'une vidéo !

 

GERELATEERDE DOSSIERS