Doorzoek volledige site
02 februari 2021

Sainte-Barbe à Nivelles, un quartier en transition

Illustratie | © Jean-Marie Vandermueren

Les travaux dans les quatre tours d’appartements du quartier Sainte-Barbe ont commencé en février 2019. Au total, 240 appartements ont été rénovés. La rénovation s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet dit 'Quartier en transition', lancé fin 2012 par le ministre Nollet. Le programme 'Quartier en transition' insuffle une dynamique de réhabilitation aux quartiers de logements publics en situation difficile. Le chantier multidisciplinaire vise à rendre le quartier Sainte Barbe plus convivial, plus écologique et mieux connecté au centre-ville situé à 350 mètres. La Société de logement social du Roman Païs a désigné le bureau d’architecture DR(EA)²M, en association avec le bureau Piron Architectes & Ingenieurs, pour mener à bien le projet de rénovation des tours Sainte-Barbe.

 

« La rénovation des tours n’était pas le seul levier pour relever ces enjeux, mais elle figurait en priorité. Il était important en effet de prendre d’abord en compte l’amélioration du confort des habitants vivant sur place et, à travers la nouvelle esthétique du bâtiment, d’améliorer la perception du quartier, tant par les habitants eux-mêmes que par les riverains et les habitants de Nivelles en général. Les travaux ont permis de convertir certains espaces au rez-de-chaussée des tours en locaux à destination d’associations, de services et de la mobilité douce (locaux vélos), ainsi que d’aménager les abords.», explique Alexandre Pierard, ingénieur civil architecte spécialisé en gestion de l’environnement et gérant de DR(EA)²M.

Relever les défis du budget et de l’accompagnement social

Chaque projet est unique pour le bureau d’architecture. Dans le cas des tours Sainte Barbe, le budget constituait un défi majeur afin d’atteindre les objectifs fixés. Les 240 logements devaient être rénovés de manière à ce que tous les habitants bénéficient du même niveau de confort. « Malgré le budget limité, il fallait toutefois atteindre des niveaux de performance énergétique significatifs et une esthétique qui tranchait avec le passé », précise Alexandre Pierard. Dans sa mise en œuvre, ce projet présentait également un défi particulier car les 240 ménages devaient continuer à habiter dans leur logement. Tout au long du chantier, de nombreuses dispositions ont été prises à la fois par le Roman Païs et la société Monument en charge du chantier. Ils ont assuré un accompagnement social et une communication claire avec les habitants.

L’esthétique et la performance énergétique des tours tranchent avec le passé

Les tours ont été construites à la fin des années septante, alors qu’il n’y avait pas encore de réglementation thermique. Pour l’habitant, le confort thermique et les charges liées à la consommation d’énergie sont des facteurs importants. L’enveloppe du bâtiment a été isolée. Des billes de polystyrène ont été insufflées dans le vide situé entre le mur de façade et le mur porteur, et un système d’isolation de 12 cm d’épaisseur a également été ajouté, rendant les murs dix fois plus résistants au niveau thermique.

D’un point de vue esthétique, l’usage quasi exclusif de crépi a permis de créer un jeu de texture à travers les teintes. Au rez-de-chaussée, le choix s’est porté sur des briquettes sur isolant, afin de souligner le socle des bâtiments et d’assurer sa durabilité. Ce jeu de matériaux a permis de rompre la verticalité des tours en créant des lignes horizontales et en allégeant ainsi la perception des façades. La luminosité du site tout entier, grâce au choix des teintes de crépi, a été fondamentalement transformée. Les couleurs ternes de la brique ont disparu. « La caractéristique la plus marquante de ce projet réside sans conteste dans la mise en œuvre de teintes de crépi allégeant la perception du volume des tours », conclut Alexandre Pierard.

Une collaboration étroite avec Sto

Durant le chantier, le bureau d’architecture a bénéficié de l’expertise technique de Sto. Notre équipe technique leur a en effet apporté son soutien et ses conseils afin de relever les défis présentés par les éléments suivants : hauteur des tours et superficie à crépir, risques de tassement ou d’arrachement, présence d’une coulisse à combler, prévention incendie, raccords particuliers, choix des teintes avec des indices de luminosité acceptables, etc.     

 

GERELATEERDE DOSSIERS