Doorzoek volledige site
05 mei 2021 | PHILIPPE SELKE

L’UWA vous facilite la vie… en matière environnementale aussi !

Charlotte Braeckman est Facilitatrice Environnement à l'UWA. Elle vous aidera dans les aspects juridiques et règlementaires.
Bio-ingénieur de formation, Martin Berwart est Facilitateur Environnement à l'UWA. Il répondra à vos questions techniques.

L’Union Wallonne des Architectes vient d’annoncer qu’elle avait élargi sa cellule facilitateurs avec deux personnes supplémentaires, spécialisées dans les matières environnementales. L’objectif est notamment d’aider ses membres à s’y retrouver dans les méandres des réglementations « vertes » et autres aspects techniques. L’occasion pour nous de faire la connaissance de Charlotte Braeckman, juriste, et Martin Berwart, bio-ingénieur.

 

Gaëtan Doquire, directeur de l’UWA : « En voyant arriver il y a déjà un an et demi plusieurs nouvelles réglementations environnementales, comme celles concernant la gestion des terres et la gestion des eaux, nous avons constaté qu’il manquait un chaînon entre l’Administration et la profession.  Et nous n’avions en interne aucune compétence pour répondre aux questions de plus en plus nombreuses qui nous parvenaient. »

 

Profils complémentaires

À quelques semaines d’intervalle sont donc entrés en fonction deux personnes au profil complémentaire : un profil de juriste pour Charlotte Braeckman, qui sera sans doute amenée à travailler plus en direct avec la Région sur l’écriture et la révision des textes et sur leur vulgarisation vers les architectes. Et un profil beaucoup plus technique pour Martin Berwart, afin de bien appréhender les différentes matières et pouvoir en discuter avec le secteur et les architectes qui se poseraient des questions.

Charlotte Braeckman : « Avant de rejoindre l’UWA, j’ai été pendant 5 ans avocate en droit de la construction et c’est ainsi que je suis tombée amoureuse du secteur. Je traitais essentiellement les questions de responsabilité mais, en allant sur le terrain pour des expertises, j’ai pu constater que l’auteur de projet était une cible facile, tout ce qui n’était pas précisé par ailleurs relevant forcément de sa responsabilité. Ma nouvelle fonction m’intéresse donc particulièrement : je vais pouvoir agir non seulement à la source, en défendant les intérêts des architectes auprès des politiques, mais également me mettre au service des architectes eux-mêmes, pour leur faciliter la tâche en leur proposant notamment des outils qui puissent les aider au quotidien. J’espère pouvoir leur apporter beaucoup car je sais qu’ils n’ont pas la tâche facile. »

Martin Berwart : « L’UWA a communiqué hier sur notre existence et nous avons déjà reçu des mails et des coups de téléphone, ce qui démontre bien que les architectes sont demandeurs d’aide. Que ce soit sur les permis d’environnement, sur le CertiBEau ou sur les tests d’infiltration. Nous allons devoir être assez pluridisciplinaires pour jongler avec les différentes thématiques. Si on aime être polyvalent, il y a de quoi faire ! En fonction des questions qui nous seront adressées, nous pourrons mieux cibler les attentes des architectes et ainsi leur proposer à terme des formations adaptées. Un sondage a d’ailleurs été lancé la semaine passée pour avoir une idée des outils de diffusion à utiliser pour aider au mieux l’architecte.

 

Une offre de services toujours plus large

À l’UWA, Charlotte et Martin viennent rejoindre une cellule de facilitateurs en plein développement : environnement, énergie, PEB, cahier des charges, clauses sociales, circuits courts, aspects éthiques de la construction. Gaëtan Doquire : « Nous commençons à bien couvrir les matières qui intéressent les architectes, le but étant à terme de centre de compétences à leur disposition. Il s’agit pour eux de ne pas passer à côté d’enjeux économiques qui peuvent être costauds. Une initiative de notre part en matière d’aide à la numérisation de la profession est aussi en préparation. »

Vous pouvez contacter les nouveaux facilitateurs par téléphone le mardi de 9h à 12h :
– Martin Berwart, bio-ingénieur : 0475 88 49 11
– Charlotte Braeckman, juriste : 0475 88 49 10
ou par mail : environnement@uwa.be (tous les jours sauf le vendredi).