Archi-militant : un harmonica à (au moins) 500 millions d'euros

Toots Thielemans doit se retourner dans sa tombe. Pensez donc: une station de métro à son nom construite à très grands frais à quelques encablures seulement de la gare du midi, et qui amènerait à bousiller le Palais du Midi qu'il chérissait tant...

Gouverner, c'est prévoir dit l'adage. En l'espèce, le gouvernement Vervoort III, en place depuis le lancement du projet maudit de station Toots du métro 3, a complètement raté le coche. En sous-estimant d'abord la complexité technique d'un chantier qui allait amener à creuser un ouvrage aussi imposant dans un sol à la structure aussi incertaine (le lit de la Senne y passe en sous-sol, dans un environnement marécageux). En laissant ensuite l'entrepreneur désigné lui dicter sa loi. En expédiant aussi il y a quelques jours aux oubliettes la solution alternative proposée par la société Denys, pourtant connue pour sa grande maîtrise des perçages les plus complexes (tunneling). Et en considérant enfin et surtout le magnifique bâtiment du Palais du Midi signé à la fin du 19ème par l'architecte Wynand Janssens, et ses occupants (commerçants, monde associatif etc.) comme de vulgaires variables d'ajustement.

Ce qui agace plus encore, c'est le manque de courage de la majorité en place et de la STIB qui privilégient la fuite en avant, qui s'entêtent à vouloir poursuivre un chantier pourri, à marcher sur la tête de l'opposition, sur celle des associations de riverains, des commerçants et à faire fi des arguments présentés par les associations de défense du patrimoine, tous vent debout contre le projet. Bref, le gouvernement bruxellois s'apprête à faire revivre ce que Bruxelles s'était juré de ne plus pratiquer: le façadisme. Si rien ne change, toutes les parties intérieures du Palais du Midi seront en effet détruites à très grands frais pour ne laisser “intacte” que l’enveloppe, afin de permettre aux grues de percer plus facilement le tunnel d'une station de métro dont personne ne perçoit l'utilité, et qui ne sera mise en service dans le meilleur des cas qu'en 2030, en même temps sans doute que le RER... Toots, réveille-toi. Ils sont devenus maf (*).

 

(*) fou en bruxellois.

 

Partager cet article:
Nos partenaires