BBA 2022 Logements collectifs : nomination pour l'Ilot Fontainas (B612 architectes)

L’Ilot Fontainas, délivré en 2019 par le bureau d’architecture ucclois B612 architectes, se présente comme un complexe répondant aux nécessités urbanistiques de notre époque. Imaginé comme le moteur de la revitalisation de son quartier (Van Artevelde, en plein centre de Bruxelles), il inverse l’îlot fermé classique pour proposer une typologie poreuse apportant les espaces végétalisés nécessaires au logement en ville. La continuité avec le contexte n'est plus assurée par les seuls éléments bâtis, mais par leur conjonction avec l'espace public qu'ils génèrent afin de créer un habitat collectif plus résilient, autour de jardins publics partagés. OLM, Ney & Partners et MK Engineering sont également impliqués dans le projet, qui a été nominé pour les Belgian Building Awards dans la catégorie des logements collectifs.

Le projet contribue au développement économique du quartier, renforce la cohésion sociale et favorise la mobilité douce. Il amène, dans un quartier défavorisé, un programme nécessaire (café-restaurant sur 2 niveaux reliant le parc au piétonnier du centre-ville, grande salle polyvalente, 57 logements moyens, sociaux, PMR et étudiants avec espaces communautaires et 2 mini-crèches). Tous les bâtiments, conçus monolithiques, à l’image de rochers, sont en fibre-ciment et répondent au standard passif.

 

Interactions sans fin avec le Parc

Articulés de façon atypique, les volumes laissent un maximum d’espace pour le Parc attenant de plus de 10.000 m2. A la fois parc intérieur d’îlot et parc public, il en devient un lieu de passage comme de rencontre, destinés aussi bien pour les habitants que pour les visiteurs extérieurs. Les architectes du bureau B612 ont mis l’accent sur les zones de communication entre espaces privés et publics. Les jardins publics, potagers partagés et aires de sport participent fonctionnent également à la création d’un esprit de communauté.

 

De l’ingéniosité à revendre

L’équipe d’architectes a redoublé d’ingéniosité pour proposer des solutions techniques et architecturales innovantes, à commencer par les parois inclinées des bâtiments, qui agrandissent les vues et les perspectives, évitant le piège de la sensation d’enfermement parfois véhiculée par les îlots. De plus, ce design permet aussi de masquer les techniques en toiture, tout en affinant les volumes rocheux.

La salle de sport construite sur deux niveaux, en toiture et en sous-sol, constitue un point d’orgue du complexe, comme l’explique Li Mei Tsien, architecte et co-fondatrice du bureau B612 :

« La salle en sous-sol, destinée aux pratiques sportives de compétition, est immergée dans la nappe phréatique. Elle est constituée par une enceinte de pieux sécants supportant le réseau de poutres préfab et créant une première barrière d’étanchéité complétée par des technologies innovantes en matière de cuvelage souple drainé, suivant les codes de la British Standard 8102 pour la réalisation de sous-sol étanches de fonction publiques (à l’instar des Musées de Londres le long de la Tamise). L’ensemble intérieur a ensuite été habillé d’un bardage bois avec absorbant acoustique. »

 

La durabilité au cœur du projet

« Nous avons pris en compte de nombreux enjeux de durabilité et de circularité, en misant notamment, au niveau de la construction, sur les éléments préfabriqués et l’utilisation de matériaux locaux et naturels », explique l’équipe d’architectes, avant d’ajouter : « les isolants, structures et bardages de façade sont d’ailleurs entièrement démontables. Les techniques sont centralisées et simples afin d’en faciliter également la réversibilité. »

Tout a également été mis en place pour récolter l’ensemble des eaux de surface et de toitures via des noues extérieures plantées, et traitées par les plantations, infiltration et évaporation. Une réflexion particulière a été accordée à l’aménagement du parc, avec comme critères la fonctionnalité et la biodiversité.

L’ilot Fontainas démontre l’étendue des possibilités en matière de construction de logements collectifs. Construit autour d’un ilot intérieur imaginé à la fois comme le centre névralgique du complexe et lieu de rencontre du quartier, il offre un programme complet et des infrastructures favorisant la vie communautaire et la cohésion sociale. Les bâtiments, répondant aux standards passifs, ont été dessinés avec des parois inclinées et articulés autour du Parc, contribuant à la mise en valeur des espaces communs.

Source: B612 architectes

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage