Benjamin Denef (DMOA) : «Nous sommes très attirés par l'artisanat»

Où les architectes puisent-ils leur inspiration et leur créativité afin de repousser les limites de la matérialité ? Cette question sera au centre d’Inspirium, un évènement unique organisé par Design Express le 13 septembre 2022. Il se déroulera dans le magnifique centre Elisabeth à Anvers. Six architectes s’exprimeront à propos de leurs motivations et leurs sources d’inspiration. Benjamin Denef, l'un des six invités, est inspiré par l'artisanat et la technologie.

« Chez DMOA, nous sommes attirés par l’artisanat, au sens large du terme », explique Benjamin Denef, cogérant. « Par exemple, cela peut être la mise en oeuvre d’une méthode de construction telle que le béton estampé, pour notre propre immeuble, ou d'appareillages de maçonnerie particuliers. La découverte d’une machine qui plie le métal de façon à obtenir une sophistication d’une balustrade Art Nouveau, et ce, d’une manière réalisable et abordable, peut aussi énormément nous inspirer. » DMOA décrit donc l’ADN de son entreprise comme étant un savant mélange d’artisanat et d’innovation. « Sur base d'anciens savoir et savoir-faire, nous développons et réalisons de nouvelles idées et applications », explique M. Denef.

La création, tant sur le plan technique qu'esthétique, fait partie de la vie de Benjamin Denef, et ce, depuis sa plus tendre enfance. « J’ai toujours cherché à analyser le fonctionnement des choses. Je recombinais ensuite moi-même les composants. » Devenir architecte était dès lors une évidence.

Riche en SURPRISES

Benjamin Denef trouve son inspiration dans une architecture qui allie artisanat et innovation, comme chez DMOA. « Ce qui m’inspire énormément, c’est l’architecture des kasbahs marocaines », confie Denef. « Dans cette multitude de ruelles riches en maçonnerie, l’artisanat, la texture et l’architecture se rejoignent de façon singulière. Il y a quelques années, à la Biennale de Venise, nous avons découvert l’architecte bengali Kashef Chowdhury, qui avait précisément créé une interprétation moderne de l’architecture des kasbahs. La méthode de conception est assez simple, faite de langage simple, de formes et de couleurs, mais finalement l’expérience est riche en surprises. C’est ce que nous recherchons également dans nos projets. »

Inspiré par la Suisse

DMOA s’inspire aussi de pays plus proches de chez nous, comme des projets du cabinet suisse Herzog & de Meuron. « Ils recherchent souvent des solutions technologiques pour obtenir des résultats remarquables. Sur base d’un bâtiment d’usine réalisé par Herzog & de Meuron, nous avons imaginé une fenêtre d’un niveau technologique supérieur à la leur. Elles sont fabriquées de manière passive, sans ponts thermiques. »

De la tradition vers l’innovation

Il est évident que cette fascination pour l’artisanat et la technologie se reflète également dans les propres projets de DMOA. La façade de leurs bureaux, KRUUL, est constituée d’un béton estampé développé par leurs soins. Maggie, leur alternative aux abris habituels, est inspirée des yourthes traditionnelles. « Maggie en est une interprétation moderne, dans le sens où nous construisons une structure avec des profilés en aluminium de manière très simple et la remplissons de matériaux locaux », explique M. Denef. L’équipe de DMOA aime retrousser ses manches et a déjà construit des Maggie’s dans différents endroits du monde, comme l’Irak et le Cameroun.

L’artisanat fait aussi partie de la vie de Benjamin Denef en dehors de l’architecture : « Beaucoup de nos collègues chez DMOA sont des artisans. Je fabrique moi-même des échiquiers en béton avec des moules que nous faisons imprimer en 3d par Materialise ».

Nous avons aussi demandé à Benjamin Denef quel était le projet préféré d’un confrère architecte qui n’a pas encore reçu l’attention qu’il mérite. Il est heureux de proposer un projet caché d’un collègue de DMOA : l’extension de l’arrière d’une maison à Louvain conçue par Dries Van De Poel. L’extension est construite avec des matériaux bio-écologiques tels que le chanvre de chaux, les fibres de bois et le bois d’accoya. « La minutie du détail donne au projet un contenu artistique élevé et crée une belle atmosphère de convivialité, très similaire à ce que nous faisons ensemble chez DMOA».

Benjamin Denef sera l’un des six architectes invités à prendre la parole à Inspirium : Imagine Architecture. Rendez-vous le 13 septembre 2022 pour la retransmission en direct du centre Elisabeth d’Anvers. Pour y assister, inscrivez-vous ici.

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage