citydev.brussels lance un nouvel appel à projets pour répondre à la demande de logements acquisitifs en Région bruxelloise

citydev.brussels annonce une septième vague d’appels à projets comprenant de 20 à plus de 100 logements conventionnés. Une forme de partenariat public-privé efficace pour répondre à la demande de logements neufs acquisitifs en Région bruxelloise. Nouveauté pour cette édition ? L’importance des critères circulaires et le principe de l’emphytéose. ​ ​

Un appel à projet, c’est quoi ?

En quelques mots, il s’agit de faire appel à des promoteurs qui auraient un projet de logements dans les cartons et qui souhaiteraient produire tout ou partie de celui-ci en collaboration avec citydev.brussels en tant que logements moyens conventionnés.

Tout comme dans nos autres partenariats public-privé, c’est le promoteur qui développe et finance le projet. citydev.brussels libère les subsides au fur et à mesure de l’état d’avancement du chantier. Etant donné que citydev.brussels dispose d’une réserve importante de candidats acquéreurs, le promoteur s’assure ainsi avec certitude de la vente de ces logements conventionnés.

Trois catégories

citydev.brussels lance trois catégories d’appels à projets qui sont chacune réparties en 2 types : construction sur sols à dépolluer et sur sols non-pollués.

La première catégorie concerne les projets comprenant entre 20 et 50 logements conventionnés, la deuxième ceux allant de 51 à 100 logements conventionnés et enfin la troisième les projet de plus de 100 logements conventionnés. La mixité sociale, à savoir la cohabitation de logements conventionnés avec des logements à prix libres ou sociaux, ainsi que la diversité d’affectation (commerce, crèche, etc.) du projet en fonction de sa situation ne seront plus obligatoires mais fortement valorisés par l’institution. ​

Outre ces critères, citydev.brussels sélectionnera le ou les projets en fonction du prix et des critères de qualité urbanistique, architecturale et de développement durable des projets proposés. Les principes liés à la circularité, c’est à dire le réemploi et la circularité des matériaux ou encore la possibilité de réaffecter ultérieurement le bâtiment sans avoir à le démolir seront prépondérants dans le choix des futurs projets.

Autre nouveauté, citydev.brussels se portera acquéreur du terrain, il s’agit du droit d’emphytéose. Un projet pilote développé dans le cadre du contrat de gestion de l’institution qui a pour but de créer du logement en ayant recours au démembrement du droit de propriété. L’objectif étant de conserver la maîtrise foncière de la région et de permettre l’accès à un logement à moindre prix dans des zones où la valeur foncière est élevée.

Le succès des appels à projet

Ces appels à projets ont déjà abouti à l’attribution des projets Ducuroir à Forest en 2010 (32 logements conventionnés), CityDox à Anderlecht en 2015 (99 logements conventionnés), Nautica à Anderlecht (43 logements conventionnés) et M-Square à Molenbeek-Saint-Jean en

2016 (45 logements conventionnés) ainsi que Greenwood à Woluwe-Saint-Lambert (39 logements conventionnés) et Move’Hub à Saint-Gilles et Anderlecht en 2020 (102 logements conventionnés diminué à 62), soit 320 logements au total.

Source: Citydev.Brussels
Partager cet article:
Nos partenaires