Classement d'un immeuble ixellois conçu par Henri Montois et Robert Courtois

La Région bruxelloise a décidé de protéger l'œuvre moderniste de deux architectes importants de la seconde moitié du 20e siècle, Henri Montois et Robert Courtois. Au cœur du quartier Boondael à Ixelles, l'avenue Armand Huysmans va gagner un bâtiment protégé. Un exemple représentatif de 1952 du rationalisme strict de la première génération de modernistes d'après-guerre.

Le bâtiment sobre et rationnel, situé au numéro 198, est très probablement le premier bâtiment moderniste du quartier Boondael à Ixelles. L'avenue Armand Huysmans fut par ailleurs la dernière à être urbanisée à Ixelles.

 

Valeur patrimoniale

Le bâtiment est doté de caractéristiques architecturales et stylistiques de grand intérêt.  Il donne à voir une sobriété et une rationalité offrant une grande lisibilité de la structure en façade, lignes et formes épurées. Un accent décoratif est toutefois mis sur quelques éléments : l’escalier en colimaçon et la cheminée. Ce sont la sobriété et le rationalisme de ces éléments qui confèrent une élégance décorative. Les châssis sont également particulièrement remarquables : fenêtres en bandeau à châssis métalliques pivotant sur un axe vertical, soulignés d’allèges en aluminium.

Un des appartements était destiné à Henri Montois et sa famille ; les deux autres à M. et Mme Gravener. Trois appartements en duplex occupent chacun un niveau et demi. Les trois appartements sont astucieusement imbriqués les uns dans les autres afin de maximiser les quatre étages (+ un demi-étage en retrait) autorisés par la commune d’Ixelles. À travers les plans, on voit une volonté de vivre ensemble mais chacun chez soi. Deux types d’aménagement intérieur se côtoient également : d’une part les appartements plus modernes avec living ouvert et escalier en colimaçon et d’autre part, un appartement plus classique, avec la salle à manger séparée du salon et un escalier classique.

 

Classement

La demande de classement du bien en totalité a été introduite par la commune d’Ixelles en mai 2021. Cette demande fait suite au changement de propriétaire d’un des duplex et des travaux de rénovation intérieure en cours. La procédure de classement a été initiée par le gouvernement en mars 2022. Après une visite, la CRMS s’est prononcée favorablement sur la proposition de classement en novembre 2022. En proposant cependant de limiter le classement aux éléments patrimonialement les plus significatifs et les plus remarquables de l’immeuble : la façade avant, la toiture (y compris la terrasse du cinquième étage), le hall d’entrée et la cage d’escalier commune, les niveaux, tels que conçus par l’architecte.

 

Inventaire

La Région a chargé un équipe pluridisciplinaire de l’ULB de concevoir un inventaire des bâtiments remarquables d’après-guerre. Le travail de recensement est en cours et mènera dans les mois à venir à l’identification des bâtiments à protéger afin de ne pas répéter les erreurs du passé.

Source: Pascal Smet
Partager cet article:
Nos partenaires