Feu vert au permis pour la rénovation-extension des bâtiments SNCB à l'ancien Tri postal

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert définitif, jeudi, à l'octroi du permis d'urbanisme pour la rénovation et l'extension des bâtiments de la SNCB sur le site de l'ancien Tri postal, situé avenue Fonsny à Saint-Gilles. Le bureau d'architectes OMA, en collaboration avec les bureaux belges Jaspers-Eyers et Assar Architects, est en charge du projet.

Les travaux seront commandés par la SNCB, qui y établira de nombreuses activités opérationnelles. Le site rénové constituera une nouvelle porte d'entrée sur la ville pour les dizaines de milliers de voyageurs qui y arrivent chaque jour en train. Ainsi, ce ne sera pas seulement la gare elle-même qui sera revitalisée, mais aussi le quartier entier.

Urban.brussels avait déjà octroyé le permis d'urbanisme pour le projet en août de cette année. Toutefois, la commune de Saint-Gilles avait introduit un recours contre cette décision. Ce recours a été rejeté jeudi par le gouvernement bruxellois.

Le projet a été conçu par le bureau d'architectes de renommée internationale OMA, en collaboration avec les bureaux belges Jaspers-Eyers et Assar Architects.

Le bâtiment à la Gare du Midi est ainsi le premier bâtiment conçu par OMA en Belgique. OMA a réalisé de nombreux projets reconnus comme le « Kunsthal » à Rotterdam, la « Casa da Musica » à Porto, la « Seattle Central Library » et la « New Court Rothschild Bank » à Londres.

Le projet sera un point de repère urbanistique. Les trois bâtiments monumentaux de l'avenue Fonsny, l'ancien Tri postal et les deux immeubles de bureaux adjacents seront préservés et rénovés en profondeur. Les bâtiments en brique jaune typique datent de 1957. Ils ont été construits à une époque où les chemins de fer et le service postal étaient encore fortement liés. 

Aujourd'hui, ils sont inoccupés depuis plus de 20 ans. Depuis 2019, cependant, une partie du bâtiment a été affectée à une utilisation temporaire. L'asbl Communa, ainsi que des associations locales, ont insufflé une vie temporaire au bâtiment en y prévoyant des fonctions telles qu'une salle de danse, un point d'accueil pour les sans-abri, un cinéma de quartier et un FabLab. 

La rénovation en profondeur des bâtiments existants mettra en valeur les éléments caractéristiques de la façade extérieure. Plusieurs éléments intérieurs intéressants seront également préservés et réhabilités.

Source: Belga
Partager cet article:
Nos partenaires