Doorzoek volledige site
30 juni 2021 | MICHEL CHARLIER

STO (URBAN Architectes), un immeuble au cœur de bois

Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | Maxime Vermeulen
Illustratie | URBAN Architectes
Illustratie | URBAN Architectes
Illustratie | URBAN Architectes

La particularité de cet immeuble de 11 logements situé à Erpent (Namur), conçu par URBAN Architectes et construit par TimberTeam, est de cacher en son cœur un système constructif hors du commun. La structure est en effet entièrement constituée de bois massif contrecollé (CLT). Un projet qui combine construction rapide et faible impact environnemental tout en répondant aux contraintes acoustiques et de prévention incendie.

 

A Erpent, l'objectif du maître d'ouvrage Consultimo SA était simple : développer de l'habitat de qualité et facilement appropriable dans un contexte urbain et à proximité d'une voirie à fort passage. Ce projet d'immeuble de 11 logements est en effet implanté le long de la Nationale 4, un des principaux axes routiers de la région. 

Un véritable projet urbain

« Sur le terrain était précédemment érigée une habitation unifamiliale des années '70 », expliquent les architectes. « Compte tenu de l'évolution urbaine, ce terrain, autrefois situé en dehors de la ville, se retrouve aujourd'hui au sein d'un tissu densifié où l'offre en transport et en commerce est de grande qualité. Il est vite apparu évident que ce terrain disposait de toutes les qualités pour permettre un habitat plus dense. Le principal atout de ce projet est de permettre aujourd'hui à 11 familles de vivre en ville, à proximité immédiate de toutes les commodités et des transports publics là où précédemment une seule famille pouvait en bénéficier. Permettre une densification par du logement de qualité est pour nous le principal atout de projet. »

L'importance des terrasses

Un soin particulier a été apporté par les architectes dans le dessin et le traitement des espaces extérieurs. L’intention principale était de permettre à chaque appartement de disposer d’une terrasse appropriable tout en évitant la surexposition sur l’espace public : « Les terrasses se trouvent abritées au sein de volumes en encorbellement assez expressifs et jouant l’opposition avec le volume principal très simple et sobre en enduit blanc. Le revêtement en bardage bois (du robinier faux-acacia, seul bois PEFC européen bénéficiant de la durabilité des bois exotiques utilisés habituellement comme bardage) et les retours latéraux des parois tendent à conférer à ces espaces extérieurs parfois  froids et impersonnels un caractère convivial et chaleureux. »

Un système constructif hors du commun

Dans ce projet, le bois n'est pas présent qu'en bardage, loin de là, puisque c'est toute la structure du bâtiment qui est constituée de bois massif contrecollé (CLT). Pour URBAN Architectes, « en plus de permettre une construction rapide - grâce à la préfabrication - et de répondre aux impositions liées à l'acoustique et à la prévention incendie, la structure en CLT constitue un véritable puits de carbone puisque le CO2 capté par les arbres lors de de leur croissance reste incorporé dans le bâtiment pendant toute sa durée de vie. Le jour où la structure du bâtiment sera jugée obsolète, il sera également aisé de le déconstruire et de récupérer le bois massif afin de lui donner une nouvelle vie. Dans le contexte de la transition écologique et énergétique, cette expérience est pour nous une des nombreuses pistes à explorer afin de permettre de réduire l'impact environnemental de nos constructions ! »

Une faible utilisation d'énergie

Grâce à l’excellente isolation, à la gestion de l’étanchéité à l’air, des surchauffes et à la présence de panneaux photovoltaïques, les logements bénéficient tous d’un label PEB A+ ou A++, c'est à dire une consommation d'énergie primaire comprise entre -9 & 45 kWh/m²/an). « Les faibles besoins en chaleur ont permis de se passer de chauffage traditionnel puisque les logements sont uniquement chauffés via une batterie de chauffe installée sur le réseau de ventilation des appartements. L’eau chaude sanitaire est quant à elle produite au moyen d’un boiler thermodynamique. »

 

GERELATEERDE DOSSIERS