Doorzoek volledige site
04 augustus 2021 | PHILIPPE SELKE

Permis délivré pour la transformation de l'ex-siège de la Royale belge

Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | CORES Development
Illustratie | CORES Development
Illustratie | CORES Development
Illustratie | CORES Development

La Région bruxelloise a annoncé avoir délivré le permis d'urbanisme indispensable à la transformation de l'édifice iconique naguère occupé par la Royale Belge, à Watermael-Boitsfort en un complexe de bureaux et un hôtel. Ce projet est porté par les promoteurs Cores Development, Forsite, APE et Urbicoon. Côté architectes, on retrouve le bureau britannique Caruso St John Architects (Londres) et le bureau belge Bovenbouw Architectuur (Anvers), ainsi que DDS+, MA2 (Francis Metzger) et EOLE (Anne-Marie Sauvat) pour les aspects patrimoniaux et paysagers. MACOBO-STABO se charge des études acoustiques.

 

Le projet prévoit une série d'interventions pour adapter l'immeuble aux normes et exigences actuelles. Il s'agit notamment de la création d'une nouvelle circulation verticale, du réaménagement du socle, du percement de baies dans le hall d'entrée, de la suppression des escalators, de l'aménagement d'un club sportif dans l'ancien réfectoire y compris la réalisation d'une piscine extérieure. 

Outre ces modifications, le projet comprend la restauration/rénovation complète de l'immeuble, de ses abords immédiats et de son parc dans l'objectif de conserver ou de renouer avec leur composition et esthétique d'origine. 

Concrètement, le projet de réaffectation prévoit entre autres un parking en sous-sol; des espaces d'accueil, de co-working, un auditoire, un restaurant, et un club sportif/wellness au rez-de-chaussée et au premier étage; des espaces d'accueil, de sport et de wellness, le lobby de l'hôtel avec var et restaurant au deuxième étage. Les chambres d'hôtel occuperont les étages trois à cinq; des plateaux de bureaux aux étages six à dix. 

 

Patrimoine et biodiversité

Selon le secrétaire d'Etat en charge de la protection du Patrimoine, Pascal Smet, le  projet proposé est de qualité tant au niveau du nouveau programme mixte qui permettra de faire revivre ce vaste immeuble que sur le plan architectural et patrimonial, via des interventions qui allient audace et respect du patrimoine. Les travaux envisagés s'appuient sur des études préalables approfondies et des détails permettant de proposer des travaux appropriés qui allient la bonne conservation du patrimoine dans les règles de l'art à la future utilisation.

Le projet prévoit par ailleurs de renforcer la dimension biodiversité du site classé en partie Natura2000, tout en respectant la conception des lieux qui remonte aux années '70. Cela passe par une naturalisation des berges, une restitution d'une prairie humide et une conservation presque intégrale du massif qui faisait partie de la Forêt de Soignes anciennement.