L'ancienne Poste de Namur a fait place à des bureaux

À Namur, Crosspoint porte bien son nom. L’immeuble de bureaux conçu par Jaspers-Eyers architectes et réceptionné en décembre, dans lequel la Région wallonne va installer plusieurs de ses services, a été érigé à la place de l’ancienne Poste, juste à côté de la gare, entre les voies ferrées et le boulevard Mélot, là où s’arrêtent de très nombreuses lignes de bus. Cette situation enclavée fut d’ailleurs l’un des principaux défis qu’a dû relever CIT Blaton, responsable du gros œuvre, des façades et des parachèvements.

Le chantier a débuté au moment même où la pandémie de COVID imposait un premier confinement. Par chance, ce mois de confinement a coïncidé avec une période d’assèchement de la fouille, non prévue au départ. C’est donc par la suite que les mesures sanitaires ont le plus pesé : vu le manque d’espace pour installer les baraques de chantier dans le respect de la distanciation sociale, il a fallu à la fois les agrandir mais surtout instaurer jusqu’à 3 shifts. Sébastien Baudoux, project manager chez CIT Blaton : « Une fois le sous-sol rendu étanche, baraques de chantier et bureaux ont été déménagés vers les sous-sols, seule possibilité de respecter les contraintes sanitaires. »

La configuration enclavée du site fut également contraignante au niveau des transports et approvisionnements. L’arrière du bâtiment est en effet séparé des voies ferrées par une voirie de service qui devait en tout temps rester disponible pour la SNCB (accès pompiers à la gare), d’autant plus qu’elle était parfois aussi utilisée par les camions approvisionnant le chantier de la gare des bus situé de l’autre côté de la gare ferroviaire…

 

Expertise en béton

La structure du bâtiment de 17 000 m2 sur 9 niveaux se caractérise par un savant mélange de béton coulé en place et de préfabriqué. Les voiles de béton du sous-sol ont été coulés en place, complétés par des hourdis. Le rez-de-chaussée affiche une belle hauteur de 6,5 à 7 m et a une emprise au sol moins importante que les étages supérieurs, le projet prévoyant l’élargissement du trottoir et l’aménagement d’une piste cyclable devant le bâtiment. Sébastien Baudoux : « Vu la reprise des efforts des façades plus la descente de charge des étages supérieurs, cette dalle ne pouvait qu’être coulée en place, une phase très critique dans le planning et certainement l’aspect technique le plus complexe de tout le chantier. » Une fois le rez érigé, le bâtiment a été élevé en coulant en place les colonnes et en recourant à des poutres préfabriquées, des hourdis et quelques prédalles, tandis que les noyaux étaient réalisés en prémurs.

CIT Blaton rime avec béton. Sébastien Baudoux : « Historiquement, le béton coulé en place est le core business de CIT Blaton. Nous maîtrisons parfaitement la technique, ainsi que la coordination entre béton coulé et préfabriqué. Aujourd’hui, si nous confions la mise en œuvre à des sous-traitants, toute la préparation est réalisée en interne : optimisation de la structure dans le respect des contraintes conceptuelles, moyens d’exécution, … Notre plus-value ne se limite donc pas à la coordination des fournitures et de la sous-traitance. »

 

BREEAM Excellent

La façade est réalisée en Moca creme, une pierre calcaire portugaise que CIT Blaton a déjà mise en œuvre sur d’autres projets. « Façades, techniques spéciales et parachèvements n’ont plus de secrets pour nous, étant donné les nombreux immeubles de bureaux que nous avons déjà construits. De plus, les partenaires sur ce projet, que ce soit l’architecte ou les bureaux d’études (Pirnay pour la stabilité, VK Engineering pour les techniques, la PEB, l’acoustique et le BREEAM) ne sont pas des inconnus pour nous. »

Le bâtiment vise en outre la certification BREEAM Excellent et, là aussi, CIT Blaton a une expertise à faire valoir et dispose des outils en interne. En dehors des choix conceptuels (isolation performante, panneaux solaires, toiture végétalisée au-dessus des bureaux, citerne d’eau de pluie, …), c’est toute la gestion du chantier qui a été contrôlée avec un monitoring des déchets, des consommations, transports, …

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage : IRET Development

Architecte : Jaspers-Eyers architects

Entreprise générale : CIT Blaton

 

Cet article est paru dans le dernier numéro du magazine Construire la Wallonie.

Source: Construire la Wallonie

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage