L'ancienne Sint-Pietersgasthuis sur la Hertogensite de Louvain trouve un nouvel usage (360 Architects)

Les travaux de l'ancien St Peter's Guesthouse sur le site Herbert à Louvain sont bien avancés. Sur la base d'un projet de 360 Architects, la maison d'hôtes est restaurée et transformée en une extension de l'hôtel Martin's Klooster, qui se trouve à une trentaine de mètres de là. Il y aura 32 chambres supplémentaires, des salles de réunion et un restaurant. "Lors de la restauration, nous préservons au maximum la valeur historique et architecturale du bâtiment, tout en laissant l'ancien et le nouveau se fondre le plus harmonieusement possible", explique Erik Van Hoof, PDG du promoteur immobilier Resiterra. Les premiers clients pourront séjourner dans la nouvelle partie de l'hôtel à partir de 2025.

Ces dernières années, le centre historique de Louvain a été profondément remodelé par le développement du site d'Hertogens. Trois ans après l'emménagement des premiers résidents dans les nouveaux appartements situés le long de l'ancien hôpital Saint-Pierre, c'est au tour de l'hôpital Saint-Pierre de subir un lifting en profondeur. Le bâtiment néoclassique a été conçu au 19e siècle par l'architecte Alexander Van Arenbergh et constituait une extension de l'hôpital Sint-Elisabeth, dont il ne reste aujourd'hui que la porte romane.

ENSEMBLE PATRIMONIAL

Le réaménagement de l'historique Sint-Pietersgasthuis est une étape importante pour le patrimoine bâti du site et, par extension, pour l'ensemble de la Basse-Ville. "La maison d'hôtes fait partie d'un ensemble de bâtiments datant des 19e et 20e siècles. En raison de sa valeur historique et architecturale, elle a été classée patrimoine architectural. Nous voulons soutenir le riche patrimoine de Louvain en préservant l'ancienne aile de la maison d'hôtes et en lui donnant une nouvelle utilisation, tout en respectant sa valeur patrimoniale. Nous voulons ainsi contribuer à la ville et à l'histoire de tous les Louvanistes", a déclaré Erik Van Hoof, PDG de Resiterra.

OUVERTURE TOURISTIQUE

Lors de la restauration de la maison d'hôtes Saint-Pierre, l'accent a été mis sur le style des hôtels Martin, où l'on recherche toujours un équilibre entre l'ancien et le nouveau. Par exemple, l'architecte Jan Mannaerts de 360 Architects veillera à ce que la façade sud restante fasse référence au passé de l'hôpital. La maison d'hôtes sera une extension de l'hôtel Martin's Klooster déjà existant. Celui-ci occupe la première place des hôtels quatre étoiles de Louvain sur Tripadvisor. La chaîne d'hôtels Martin's remonte à 1909, lorsqu'un brasseur de 23 ans s'est installé à Anvers.

La nouvelle partie de l'hôtel comptera 32 chambres, ainsi que des salles de réunion (dont une salle plénière dans l'ancienne chapelle), une cave à vin pour les dégustations et un restaurant avec terrasse. En outre, la cave à glace d'origine, qui sera visible, sera préservée et restaurée. À Louvain, il y a une demande pour plus d'hôtels dans le segment quatre étoiles. Grâce à cette expansion, la ville disposera d'une plus grande capacité d'accueil pour les touristes d'affaires et de week-end, et la chaîne hôtelière, qui est toujours familiale et indépendante à ce jour, vise même le quatre étoiles supérieur.

L'ACCENT MIS SUR LA DURABILITÉ

Comme la grande majorité des bâtiments du site de Duke, la maison d'hôtes sera connectée au réseau géothermique. "La propriété est refroidie en été et chauffée en hiver grâce à un champ BEO, ce qui implique de forer jusqu'à 150 mètres de profondeur dans la terre", explique-t-il. Le site étant exempt de voitures, les futurs clients de l'hôtel pourront se garer sur la Sint-Jacobsplein", explique Erik Van Hoof, PDG de Resiterra.

"Les travaux de restauration neutres en CO2 s'inscrivent parfaitement dans notre vision du développement urbain durable. Le site gagne également en espace grâce à un parc, des places, de nouvelles voies de circulation et l'ouverture de la rue Dijlearmen, telle que l'avenue de la Paix.

"Les travaux de restauration neutres en CO2 s'inscrivent parfaitement dans notre vision du développement urbain durable. Le site bénéficiera également d'une plus grande respiration grâce à un parc, des places, de nouvelles voies de circulation et l'ouverture de Dijlearmen, comme l'Aa. En bref, plusieurs points politiques se rejoignent ici, du patrimoine et de l'architecture aux artères bleues-vertes et à la durabilité. Situé dans un cadre verdoyant, à côté du futur site Performing Arts, l'hôtel renforcera également l'attrait touristique de notre ville", conclut Carl Devlies, échevin de la politique spatiale et du patrimoine immobilier.

Partager cet article:

Nos partenaires