L'architecte paysagiste DELVA voit dans le projet résidentiel de Durbuy un catalyseur pour le développement de la nature

© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto
© DELVA & Prompto

Niché dans les Ardennes, près de la petite ville de Durbuy, se trouve un flanc de colline désigné pour 204 habitations, conçu par MULTIPLE architecture & urbanism. Plus de 20 hectares de paysage, y compris une "forêt en devenir" – une forêt apparue naturellement il y a environ 10 ans – risquent de disparaître à cause de cela. Mais le bureau de design DELVA Landscape Architecture & Urbanism d'Amsterdam s'engage à inverser radicalement ce processus.

Cela fait partie intégrante de l'ADN de DELVA, selon le fondateur et partenaire Steven Delva, de relever ce défi en construisant sur l'existant et en exploitant le potentiel de la forêt actuelle, dans le but de développer un écosystème stable et diversifié. En créant les conditions appropriées, cette forêt actuelle a un énorme potentiel pour passer d'une phase d'aggradation à une phase biostatique.

ÉCOSYSTÈME AUTOGÉRÉ

Pour développer davantage le paysage, il est nécessaire de rompre avec la phase actuelle d'aggradation, où se trouve la forêt en devenir. La première étape pour cela est de procéder à une éclaircie. Pendant cette éclaircie, DELVA recherche les arbres de l'avenir, après quoi seulement les concurrents sont abattus. Le flanc de colline est divisé en mosaïques pour favoriser la diversité et créer un écosystème complet et autogéré, sans perdre l'unité et l'expérience du paysage.

MESURES ANTI-ÉROSION

Des lignes plates et longues sont tracées à travers le paysage. Ce sont des lignes que les paysagistes construisent à partir de végétation de manteau (buissons indigènes). Elles servent de lieux où l'eau, provenant de la pente, ralentit et s'infiltre. Ces lignes, ou graftes, créent un biotope unique et complémentaire qui prévient également l'érosion.

FORÊT ALIMENTAIRE POUR LA GASTRONOMIE LOCALE

De même, les champs fertiles (riches en engrais) et les prairies subissent une transformation. Ils fournissent un biotope complémentaire en créant une dépression, une zone plus humide. Autour de cette dépression se développe une forêt alimentaire. Malgré la conservation de la fonction agricole obligatoire des terres, elles font partie d'un nouvel écosystème riche. En collaboration avec la gastronomie locale, le plan des forêts alimentaires est développé davantage.

ROUTE PAYSAGÈRE AVEC BALCONS

Avec le développement de la forêt, une opportunité se présente d'intégrer un parcours paysager. Cette route relie la ville idyllique de Durbuy au village voisin de Bohon. Le long de la route, il y a plusieurs balcons paysagers exceptionnels, offrant des vues à couper le souffle sur la vallée de l'Ourthe.

LE PAYSAGE D'ABORD

Pour DELVA Landscape Architecture & Urbanism, le paysage vient toujours en premier. Le projet ne commence pas par la création des unités résidentielles, mais par les premières actions pour favoriser le projet forestier et le développement d'un écosystème unique, avec des forêts, des zones de manteau riches, des graftes, une forêt alimentaire, des prairies fleuries ouvertes et des eaux libres. En somme, selon Steven Delva : « Un développement résidentiel comme catalyseur pour le développement naturel : voilà ce que représente le projet à Durbuy. »

Partager cet article:
Nos partenaires