Le bureau MVRDV construit un bâtiment à l'effigie du héros national albanais

Le bureau d’architecture néerlandais MVRDV a entamé la construction d’un immeuble à usages mixtes à Tirana (Albanie), modelé sur un buste de la figure historique majeure du pays, Gjergj Kastrioti.

L'immeuble Skanderbeg, mesurant près de 85 mètres de haut et connu officiellement sous le nom de "Rocher de Tirana", a été conçu par le bureau MVRDV pour servir de "sculpture figurative" de Kastrioti. Aussi connu sous le surnom Skanderbeg, Kastrioti était un leader militaire qui s'est révolté contre l'Empire ottoman au 15e siècle. Le bâtiment sera construit sur la place (éponyme) Skanderbeg, dans le centre de la capitale, à côté de sa statue sur laquelle s'appuie le projet de MVRDV.

 

Représenter la culture  albanaise 

Le bâtiment a été commandé par les investisseurs ANA et VI&VI, en guise de célébration de l'histoire culturelle du pays. Il a été conçu en collaboration avec le bureau local Atelier Armand Vokshi. Selon le fondateur de MVRDV, Winy Maas, il souligne également "l'histoire, le caractère et la présence de l'Albanie", alors que le pays entame ses négociations pour rejoindre l'Union européenne. "De nos jours, les villes du monde entier se ressemblent de plus en plus - je les encourage toujours à résister à cela, à trouver leur caractère individuel et à le mettre en valeur", déclare Winy Maas, associé fondateur de MVRDV. "Pour moi, le bâtiment Skanderbeg représente une occasion parfaite de faire exactement cela. Il apporte une nouvelle signification à des éléments existants de l'architecture albanaise."

 

Les balcons pour dessiner des traits du visage

Le bâtiment Skanderbeg est en cours de construction sur un emplacement de forme peu conventionnelle à l'angle nord-est de la place, qu'il a été conçu pour remplir. "Ses épaules s'alignent avec la partie la plus large du site, tandis que sa tête est tournée vers la droite, face à la place qui porte son nom", a expliqué MVRDV. Une fois terminé, il contiendra un étage d'espace commercial et quatre destinés à des bureaux dans la partie la plus large du bâtiment qui ressemble aux épaules de Kastrioti. Au-dessus se trouveront 20 étages d'appartements résidentiels, occupant la partie supérieure du bâtiment qui est modelée sur sa tête. 

L'apparence subtile et insolite de l'immeuble, qui ressemble à une tête, est en grande partie obtenue grâce à des balcons incurvés à chaque niveau. Chacun d'eux a été modelé spécifiquement par MVRDV avec une forme unique, créant des protubérances qui rappellent le nez, les oreilles et la barbe. "Le résultat est quelque peu subtil ; les gens devront peut-être s’y reprendre à deux fois pour comprendre la forme du bâtiment, selon l'angle sous lequel ils le voient", a déclaré l’équipe de MVRDV. "Cette approche expressive s'intègre parfaitement dans une ville qui a développé une tradition combinant  l'art et de l'architecture dans le cadre de sa renaissance post-communiste." En utilisant des balcons pour créer la forme irrégulière du bâtiment, MVRDV a veillé à ce que les intérieurs aient un plan aussi rationnel que possible. Ils offriront également aux occupants un grand espace extérieur, alors que surplombs offriront une protection solaire aux étages inférieurs.

 

Pensé jusqu'au moindre détail

Les balcons seront finis avec des jardinières intégrées qui seront remplies de plantes indigènes, les divisant pour les appartements adjacents. Les balustrades en verre auront une finition nuancée, qui leur conférera un aspect marbré. La nuit, elles seront éclairées par des bandes lumineuses placées sous les balcons pour souligner la forme du bâtiment et créer un "phare" pour la ville. La ventilation naturelle sera maximisée dans tout le bâtiment afin de réduire ses besoins en énergie. Des installations de récupération des eaux de pluie et un système de récupération de chaleur joueront également un rôle.

 

MVRDV est un bureau d'architecture de renommée internationale basé à Rotterdam. Il a été fondé en 1991 par Winy Maas et les architectes Jacob van Rijs et Nathalie de Vries.

Source: Lizzie Crook - Dezeen

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage