Le projet hôtelier de Bouge se dévoile (SL+ Architectes/Asymétrie)

Le projet ambitieux d'un nouvel hôtel à Bouge, signé par le groupe Van der Valk, prend forme grâce à la collaboration avec SL+ Architectes/Asymétrie. Cette initiative prometteuse, estimée à 35 millions d'euros, est conçue pour enrichir le paysage architectural de Namur, offrant un espace moderne et luxueux qui marquera un tournant dans l'infrastructure hôtelière de la région.

Le groupe hôtelier renommé Van der Valk a annoncé ses plans pour développer un hôtel de luxe à Bouge, Namur, un investissement substantiel de 35 millions d'euros, dessiné par le prestigieux bureau SL+ Architectes/Asymétrie. Situé stratégiquement à proximité du P+R sur le plateau de Bouge, ce projet promet de transformer l'offre hôtelière de la région.

Après une période d’attente prolongée, la demande de permis a été officiellement déposée, marquant un pas décisif vers la concrétisation du projet. Les résidents de Namur sont invités à participer à l’enquête publique qui débutera ce vendredi, offrant une occasion unique de découvrir les premières esquisses du projet.

L'hôtel, prévu pour s'élever sur six étages, offrira une architecture moderne et comprendra 178 chambres spacieuses. Le complexe inclura également un restaurant brasserie de 1.425 m² pouvant servir jusqu'à 760 convives, ainsi que des salles événementielles d’une superficie de 3.390 m² conçues pour accueillir 1.808 participants.

Un accent particulier est mis sur le bien-être avec un espace wellness complet : piscine, hammam, sauna, salle de fitness et de détente, équipés pour accueillir jusqu'à 100 personnes. Ce lieu sera accessible tant aux clients de l’hôtel qu'aux visiteurs externes, ajoutant une valeur ajoutée significative au projet.

En termes de mobilité, l'accès au site sera facilité par une entrée directe depuis le parc d’activités pour les voitures et un accès dédié pour les livraisons et les autocars. L'impact sur le trafic local a été minutieusement analysé, montrant une augmentation modeste des déplacements sans effets majeurs sur la circulation existante.

L’impact économique local est également notable, avec la création prévue de plus de cent emplois à temps plein, privilégiant les candidats de la région. Ce développement est une aubaine pour l'emploi local, notamment avec 75 postes administratifs à pourvoir.

Le début des travaux est envisagé dès l'obtention du permis, avec une durée estimée de 18 mois. Ce projet illustre l'engagement de Van der Valk à étendre sa présence en Wallonie, Namur étant la dernière grande ville à intégrer leur réseau.

Les détails complets du projet sont disponibles à l’hôtel de ville de Namur, du 19 avril au 3 mai. Pour plus d'informations et pour visualiser les esquisses, les résidents sont encouragés à participer à l'enquête publique et à contribuer à l'avenir hôtelier de leur ville.

Partager cet article:
Nos partenaires