Ne laissez pas la chaleur s'échapper : comment isoler les murs lors d'une rénovation ?

L'isolation des murs extérieurs est très importante. Mais quels sont les produits d'isolation murale les mieux adaptés en cas de rénovation ? Comment les utiliser ? Et à quoi faut-il veiller ?

Qu'il s'agisse d'obtenir un meilleur label énergétique ou d'améliorer le confort thermique, l'isolation des murs est essentielle lors d'une rénovation. D’où l’importance de faire les bons choix et de sélectionner les matériaux les plus appropriés.

L'isolation extérieure : la meilleure option

Isoler la face extérieure des murs est souvent la méthode la plus performante. Après démolition de la façade existante, le mur est d'abord enduit d’une couche d'isolation, avant de poser sur l’ensemble une nouvelle maçonnerie ou un autre type de revêtement de façade. 

Ce procédé compte quelques obstacles, comme le coût des transformations et l'espace disponible. Dans le cas d'une maison mitoyenne, il n'est évidemment pas possible d'empiéter sur le trottoir avec une façade en saillie. Cette méthode peut aussi s’avérer irréalisable, par exemple dans le cas d'une façade protégée.

Mais l’isolation extérieure a surtout beaucoup d'avantages techniques et thermiques, notamment parce qu'il est possible de créer une enveloppe isolante ininterrompue si le reste de la maison est aussi isolé. En outre, le mur existant se trouve du côté chaud de l'isolation extérieure, de sorte que les fluctuations de température ont un impact beaucoup plus faible. Le confort et l'efficacité énergétique de la maison s'en trouvent nettement améliorés. Et aucun espace n'est perdu à l'intérieur.

Isoler des murs extérieurs irréguliers

Vous rénovez des murs extérieurs irréguliers ? Utherm Wall L Flex est un produit de choix pour les murs creux. Il s'agit d'une plaque isolante en mousse de polyisocyanurate (PIR), recouverte sur les deux faces d’un complexe multicouche étanche au gaz. Pour éviter la convection, l’une des faces de la plaque est recouverte d'une couche de laine minérale de 25 millimètres.

Comme pour tout produit, les prescriptions de pose vous aideront à obtenir un résultat optimal. Il est, entre autres, important d'éviter les ponts thermiques. Veillez à ce que les matériaux d'isolation soient placés de manière parfaitement jointive, entre eux et avec la paroi intérieure. La première étape consiste à orienter la languette vers le haut. Mais n'oubliez pas non plus d’assurer une finition méticuleuse des angles, d'utiliser de l'Unitape si nécessaire et de remplir les espaces restants avec de la mousse isolante. Soyez particulièrement attentif au niveau des fenêtres, portes et autres détails de jointure.

Il y a également des exigences plus spécifiques. Si vous devez, par exemple, découper les plaques isolantes sur mesure, il est très important de couper d'abord la laine minérale à l'aide d'un cutter à l'endroit souhaité. Vous éviterez ainsi les bords granuleux. Vous pourrez ensuite couper le PIR avec une scie à main.

L'isolation par l’intérieur, comme alternative

Lorsque, pour l'une des raisons mentionnées, il n'est pas possible de poser une isolation extérieure, l'isolation intérieure peut apporter une solution. Dans ce cas, c'est la face intérieure du mur extérieur qui est isolée. La mise en œuvre de cette méthode offre plusieurs options et nécessite une solution adaptée à la situation. Pour obtenir le meilleur résultat, vous avez, en tant qu'entrepreneur ou architecte, un rôle essentiel à jouer : celui d’évaluer soigneusement la situation au préalable. 

Cette technique n’est cependant pas toujours possible. Par exemple, elle ne convient pas pour les murs qui n’ont qu'une seule brique d'épaisseur, laissent s’infiltrer la pluie ou sont humides pendant de longues périodes. Il en va de même pour les murs qui présentent des dégâts dus au gel ou contiennent des conduites sensibles au gel.

L'isolation intérieure s'accompagne généralement d'un certain nombre de directives supplémentaires. Ainsi, l'étanchéité à l'air de l'ensemble doit être parfaitement assurée. Il faut donc accorder une attention particulière à la finition des radiateurs, aux détails des jointures et, bien sûr, aux murs eux-mêmes. Sans une couche d'isolation étanche à l'air, l'air intérieur chaud peut s'infiltrer entre les panneaux d'isolation et le mur. Il y a alors un risque de condensation.

Solution complète d'isolation intérieure

La rapidité du processus d'isolation dépend fortement des caractéristiques du travail. Il faut, par exemple, un peu plus de temps pour isoler un mur comptant de nombreux angles et recoins. Heureusement, Utherm Wall K Gyp garantit un gain de temps considérable. Ce produit pour l'isolation par l’intérieur contient non seulement une plaque isolante en PIR avec revêtement étanche à la vapeur, mais aussi une plaque de finition en plâtre. En découpant les plaques sur mesure, vous pouvez parfaitement intégrer les fenêtres, les portes et les angles. Vous finissez ensuite les joints et les détails avec de l’Uniflex (mousse PU).

En tenant compte des directives supplémentaires en matière d’isolation intérieure, la première chose à faire est d'évaluer si la maison répond aux exigences d'application de ce produit. Ce n'est que si c'est le cas que vous pourrez commencer le travail. En toute logique, certaines prescriptions de pose s’appliquent aussi ici. Si vous les respectez scrupuleusement après avoir choisi le produit le mieux adapté, tout se passera pour le mieux.

Partager cet article:
Nos partenaires