Pekuliari, une osmose entre l'homme et la nature

En redéfinissant la façon d’habiter et d’occuper le territoire, le projet Pekuliari, situé dans une réserve du Outaouais (Québec), annonce une nouvelle relation entre l’humain et l’habitat naturel. Diamétralement opposée au concept d’étalement urbain, cette impressionnante tour qui se dresse au cœur de l’immense forêt québécoise restreint prodigieusement son empreinte sur la nature. Énigmatique et iconique, cet édifice tout droit sorti de l’imaginaire des architectes de MU Architecture s’affirme en tant que première mondiale.

 

En se dirigeant vers la réserve Pekuliari, un mirage apparaît au beau milieu de la forêt boréale. Cette vision improbable et étonnante semble jaillir de la terre. Une tour, unique en son genre, culmine seule à plus de 200 m dans ce paysage vallonneux.

Une tour paléo-futuriste dans l'immensité nordique

Évoquant un totem ou un cairn de pierres en territoire québécois, Pekuliari se veut un exemple éloquent de paléo-futurisme. Ressemblant à une structure lithique des temps immémoriaux, les matériaux et le raffinement des détails en font pourtant un bâtiment d’un avenir encore lointain. Son aspect d’empilement de grands rochers érodés par le temps se double d’une peau à l’aspect tant minéral que végétal. Un exosquelette aux lignes irrégulières donne un visage organique et cellulaire qui contraste avec l’enveloppe de verre crystalline aux multiples tonalités. Conçue grâce aux dernières technologies de l’architecture paramétrique, cette enveloppe donne à la tour de 48 étages une apparence sculpturale qui sort des sentiers battus.

Un territoire naturel protégé

En pénétrant dans la réserve, un bâtiment anguleux et architectural nous accueille. Combinant sécurité et hangar pour hélicoptères, il supporte une grande serre qui, débordante de végétation, alimente les lieux en produits frais. Les surplus produits sont redistribués à la communauté et à des œuvres caritatives de la région. En quittant l’héliport, nous plongeons davantage dans cette nature vierge. La totalité des terres du développement est cédée au projet et déclarée réserve naturelle privée avec l’accord du Ministère de l’Environnement. Les propriétaires deviennent ici les défenseurs de la faune et de son habitat qui sera protégé à perpétuité.

Le luxe au fond des bois

Au cœur de cette réserve se distingue finalement l’accès à cette tour étrange mais fascinante. Sous la forme d’un amoncellement d’immenses rochers, une grande faille nous invite à pénétrer dans les lieux. L’entrée prend l’apparence d’un grand hall aux lignes futuristes et élégantes. L’ambiance qui y règne est calme et apaisante. Partiellement ombragé par de grands arbres environnants, le toit en verre filtre la lumière naturelle dans cet espace de de trois étages.

Une grande salle de réception aux immenses baies vitrées offre une vue sur un lac où la faune a repris ses droits. Une immense terrasse et un quai en arc de cercle viennent créer un observatoire méditatif sur ces eaux tranquilles. La grande salle se transforme plus loin en un bar puis en un salon à cigares où les murmures s’entremêlent au ramage des oiseaux. Combinant tous les services, dont une épicerie et tous les articles de sports pour s’aventurer sur le territoire, Pekuliari permet de longs séjours en terre sauvage. En plus du valet et de la sécurité, le concierge se transforme ici en guide forestier de haut niveau.

Aux étages supérieurs de cette zone commune se trouvent le centre d’administration et le centre d’affaires avec espaces bureaux et salles de conférence. Une grande zone spa, des bains et une salle d’entraînement complètent ces étages. Un peu plus haut dans la tour, une piscine surplombe la forêt au vingtième étage. Encore plus haut, un skybar offre une vue unique au monde au 37e étage; un panorama de 360° sur des collines verdoyantes à perte de vue.

Habiter à 200 m au-dessus de la forêt

Les 50 unités de haut luxe dont la majorité s’étalent sur des étages complets, varient entre 375 et 750 m2. Élaborées dans les standards de la haute architecture, elles offrent 4 à 5 suites complètes, 2 foyers, 2 salons, des celliers personnalisés et d’immenses balcons ceinturant chaque étage sur plus de 180°. Pour la première fois, il est possible de se réveiller en pleine nature au 48e étage, dans toute la splendeur d’un océan de forêt infini. Dédiées à une clientèle très sophistiquée, ces unités combinant esthétisme et fine pointe de la technologie sont entièrement domotisées. Les quartiers et accès du personnel sont aménagés de manière à assurer la plus grande discrétion dans ces prestigieux espaces au design avant-gardiste.

Référence technologique et impact mondial

Au-delà de l’incroyable qualité de vie et du prestige, Pekuliari repousse les limites de l’innovation dans l’intégration des nouvelles technologies du bâtiment. En plus de la récupération des eaux de pluie et de neige, les eaux grises seront, par des processus naturels et écologiques, filtrées et relâchées dans l’environnement. Des systèmes éoliens et un vitrage photovoltaïque assureront une autosuffisance. 

Unique au monde, cette architecture visionnaire et ambitieuse crée l’osmose entre l’habitat humain et l’habitat naturel. S’adressant à une clientèle désireuse de se reconnecter à la nature et se ressourcer dans le calme, ce projet de classe mondiale offre une expérience exotique sans pareil. Pekuliari contribuera considérablement au prestige de la région, générera un puissant impact sur l’économie locale et rayonnera sur la scène internationale.

 

Source: v2com
Partager cet article:
Nos partenaires