Réhabilitation de la Royale Belge : un dialogue entre le passé et le présent (Caruso St John Architects | Bovenbouw Architectuur | DDS+)

Caruso St John
Caruso St John
Caruso St John
Caruso St John
Caruso St John

Enveloppée d'une forêt luxuriante de 11 hectares et entourée d'étangs, la Royale Belge trône sur le boulevard du Souverain tel un château contemporain. Un édifice que l’on doit aux architectes René Stapels et Pierre Dufau, ce bâtiment des années 60 est un exemple audacieux de l'architecture luxueuse d'entreprise de l’époque.

Enveloppée d'une forêt luxuriante de 11 hectares et entourée d'étangs, la Royale Belge trône sur le boulevard du Souverain tel un château contemporain. Un édifice que l’on doit aux architectes René Stapels et Pierre Dufau, ce bâtiment des années 60 est un exemple audacieux de l'architecture luxueuse d'entreprise de l’époque. Grâce à son cadre unique, sa base en verre transparent, sa tour cruciforme, sa structure en Corten et ses façades en verre couleur bronze, la Royale Belge est devenue un véritable monument dans le paysage architectural bruxellois et a fini par atterrir sur la liste de sauvegarde en 2019.

Initialement conçu en tant que siège social de la compagnie d'assurance éponyme, le bâtiment de 40 000 m2 de la Royale Belge fait aujourd'hui face à un nouveau défi : répondre aux exigences contemporaines sans perdre sa valeur patrimoniale. Suite à un concours de design remporté par les efforts conjoints de Caruso St John Architects et Bovenbouw Architectuur, la Région de Bruxelles-Capitale a accordé aux propriétaires (consortium Souverain 25) un permis pour rénover le bâtiment tout en préservant son essence et son identité.

Proposant un restaurant, un espace de coworking, un hôtel, un auditorium, un espace sportif et des bureaux, le programme mixte facilite la réintégration du bâtiment dans la vie et le tissu urbain bruxellois. Afin d’en optimiser l’accessibilité et l’usage, un nouveau hall vertical est créé entre le rez-de-chaussée et le niveau 2 à la jonction des espaces partagés. Dessiné à l'image de l'auditorium dans sa forme et ses proportions, ce nouveau noyau de circulation permet d’apporter de la lumière dans une partie sombre du bâtiment et crée une connexion entre le socle de verre (0 et +1) à la tour cruciforme (+2 à +10). Le projet réhabilite ce bâtiment et en améliore la performance énergétique par des interventions spécifiques et réfléchies et offre une opportunité d’insuffler une nouvelle vie à l’ensemble du site.

Imaginée et conçue par Caruso St John Architects et Bovenbouw Architectuur, le nouveau Royale Belge est exécuté et livré en collaboration avec DDS+.

Source: DDS+
Partager cet article:
Nos partenaires