Santiago Calatrava dévoile l'Église illuminée du World Trade Center

L'Église grecque orthodoxe St Nicholas, qui remplace une église détruite lors de l'attentat du 11 septembre, a officiellement ouvert ses portes sur le site du World Trade Center à New York. Conçu par l'architecte espagnol Santiago Calatrava, le bâtiment remplace une église du XIXe siècle.

Construite dans le cadre du réaménagement du site du World Trade Center, planifié par l'architecte Daniel Libeskind et comprenant des gratte-ciel réalisés par Richard Rogers et Fumihiko Maki, lauréats du prix Pritzker d'architecture, l'Église est située à côté du mémorial du 11 septembre, qui se dresse à l'emplacement des anciennes tours jumelles.

Elle a été conçue par Calatrava pour être un "sanctuaire pour le culte", mais aussi pour rappeler l'impact des attaques terroristes. "L'ouverture de l'Église orthodoxe grecque et du sanctuaire national Saint-Nicolas est emblématique de l'avenir riche en histoire et du passé marquant de Lower Manhattan", a déclaré M. Calatrava sur Dezeen.com. "J'espère que cette structure servira de sanctuaire pour le culte, mais aussi de lieu de réflexion sur ce que la ville a enduré et sur la façon dont elle va de l'avant", a-t-il poursuivi.

 

"L'architecture peut avoir une valeur symbolique intrinsèque, qui n'est pas écrite ou exprimée d'une manière spécifique, mais d'une manière abstraite et synthétique, envoyant un message et laissant ainsi un héritage durable." Construite sur le World Trade Center Vehicle Security Center, l'église est surélevée d'environ 7 mètres au-dessus du niveau de la rue et a été conçue pour être un phare.

S'inspirant de l'architecture byzantine, et notamment de la Hagia Sofia d'Istanbul, l'église s'articule autour d'un tambour central surmonté d'un dôme. Les murs de cette partie centrale ont été réalisés en fines plaques de marbre pentélique afin que l'édifice puisse être éclairé la nuit.

"Ce sanctuaire sera un lieu pour tous ceux qui viendront sur la terre sacrée du World Trade Center, un lieu où ils pourront imaginer un monde où la miséricorde est inévitable, la réconciliation souhaitable et le pardon possible", a déclaré Ioannis Lambriniadis, archevêque elpidophoros d'Amérique.

"Nous nous tiendrons ici pour les siècles à venir, comme une lumière sur la colline, un phare brillant pour le monde de ce qui est possible dans l'esprit humain, si seulement nous permettons à notre lumière de briller devant tous les peuples, comme la lumière de ce sanctuaire pour la nation illuminera chaque ciel nocturne à venir dans notre magnifique ville".

Autour des espaces centraux en forme de dôme, quatre tours revêtues de pierre confèrent à l'édifice une forme carrée. L'entrée de l'église, qui donne sur une grande place ouverte, a été placée entre deux de ces tours et mène directement à la série principale d'espaces liturgiques.

L'autel fait directement face à l'entrée, tandis que les deux niches latérales ont été complétées par des fenêtres arquées translucides. Au-dessus de l'espace principal, la coupole est entourée de 40 fenêtres translucides divisées par 40 nervures en pierre, rappelant la Hagia Sofia. Outre les principaux espaces liturgiques, plusieurs salles communautaires et bureaux ont été aménagés aux étages supérieurs des tours.

Source: Dezeen
Partager cet article:

Nos partenaires