Tours Proximus : les images d'une spectaculaire reconversion (Neutelings-Riedijk + Jaspers-Eyers Architects)

C’est le projet immobilier le plus médiatisé et important pour l’instant du quartier Nord de Bruxelles: celui de la reconversion des tours Proximus, à cheval sur deux voire trois communes. L’îlot urbain en phase de reconversion après sa revente à Immobel et le départ partiel annoncé des troupes de Proximus est un des plus importants sur la table du gouvernement régional pour l’instant. Ce projet est porté par Neutelings-Riedijk + Jaspers-Eyers Architects.

L'objectif principal est de métamorphoser les tours de bureaux existantes, érigées en 1988 et atteignant une hauteur de 102 mètres, en un complexe immobilier polyvalent comprenant 302 résidences, 59 364 mètres carrés d'espace de bureau, 5 577 mètres carrés de surface commerciale, 8 831 mètres carrés d'installations publiques et 537 places de parking pour voitures.

Pour atteindre cet objectif, le plan consiste à démolir les façades et les aménagements intérieurs existants en recyclant autant de matériaux que possible tout en préservant au moins 75% de la structure existante. De plus, une démolition partielle de la structure actuelle est prévue, notamment la suppression de dalles et d'ascenseurs extérieurs. La superficie actuelle au sol du bâtiment est de 114 258 mètres carrés au-dessus du sol et de 35 613 mètres carrés en sous-sol. L'entrée principale, située au 27 boulevard du Roi Albert II, se trouve à Schaerbeek, mais une grande partie du complexe s'étend dans le quadrilatère entre les rues du Progrès et des Charbonniers jusqu'au boulevard Simon Bolivar, débordant sur le territoire de la commune de Saint-Josse.

L'objectif est de créer un espace ouvert au public qui devienne une destination en soi, un lieu inclusif et tourné vers l'avenir où différents univers se rencontrent. Le projet abritera un campus en collaboration avec plusieurs partenaires académiques, privés et associatifs, offrant ainsi un espace propice à l'innovation et au développement des compétences managériales et numériques. Adel Yahia et Olivier Thiel, les deux maîtres d'ouvrage, expliquent cette vision en préambule du dossier.

Le dossier de demande de permis unique déposé par le nouveau propriétaire a été rendu public récemment. Le dossier a été brièvement suspendu cet été pour compléter une étude d'incidence (ARIES). Il est maintenant soumis à enquête publique jusqu'au 13 octobre, et la première Commission de concertation chargée de statuer sur sa recevabilité ou non est prévue pour le 26 octobre.

Ce qui ressort de la lecture des documents, ce sont les détails exhaustifs contenus dans les centaines de pages déposées. Ces pages proviennent de nombreuses sociétés (SRL) demanderesses, correspondant aux différentes fonctions du complexe. Les plans sont toujours élaborés par l'association d'architectes belgo-hollandaise Jaspers-Eyers – Neutelings-Riedijk, accompagnée de nombreux bureaux spécialisés (paysagistes, experts en stabilité, en techniques spéciales, en durabilité, en sécurité, en PEB, etc.).

Il est notamment précisé que la partie résidentielle du projet comprendra, en plus des 302 appartements et studios, 93 chambres d'étudiants développées en partenariat avec Quares REIM Student Housing et l'université Saint-Louis. De plus, il y aura 550 emplacements dédiés aux vélos, sur un total de 1 465 emplacements pour vélos prévus. Les logements seront répartis sur les deux premiers étages du socle ainsi que dans la tour à partir du 6e étage, avec trois niveaux supplémentaires réservés aux logements étudiants aux étages rez+7/8/9. Le rez+5 accueillera un jardin commun généreux et d'autres espaces communs. Le stationnement des vélos sera situé dans le sous-sol et dans le socle. Une partie de la fonction commerciale se trouvera également aux futurs 23e et 24e étages, dans le "Connector" qui relie les deux tours et qui comprendra un espace Horeca avec vue sur la ville et un ascenseur dédié.

Le projet accorde une attention particulière à la verdurisation, en cohérence avec les plans du Studio Habitat Nord (BUUR+51N4E+Plant&Houtgoed) pour tout le quartier. La réduction de l'empreinte du bâtiment existant permettra de créer une liaison verte entre le bâtiment et la rue, agrémentée de terrains de jeux, de terrasses et d'espaces verts avec des bancs. Au total, un hectare d'espace vert sera ajouté grâce à des interventions à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment.

Parmi les échéances les plus contraignantes, il y a le retour des employés de Proximus, prévu pour janvier 2027 dans leur nouveau siège. Pour atteindre cet objectif, les travaux devraient commencer dès janvier 2024. Pendant la phase de construction, une grande partie du complexe restera animée avec des occupations temporaires, suivant le modèle expérimenté non loin de là, dans les tours WTC de Befimmo, par l'association Up4North.

Source: Trends Tendances
Partager cet article:
Nos partenaires