Une cohabitation réussie autour d'un patio

Fabrique d'espaces a livré en 2019 un immeuble pour le compte de l’asbl RenovaS. Il s’agissait plus particulièrement de la construction d’une antenne propreté et d’un logement social passif à Schaerbeek. Le bâtiment est entouré d’une enveloppe très basse énergie.

 

« La réussite de ce projet, qui allie plusieurs fonctions, tient tout autant dans le mariage subtil des volumes que dans la saine cohabitation des occupants », expliquent les architectes. Car le défi n’était pas simple à relever, au sein d’un espace d’apparence exigu, en pleine ville, où la compacité est de mise.

Implantation en profondeur

Sur un terrain sis n°164, rue Jolly, l’implantation toute en profondeur de l’antenne propreté a été organisée autour d’un patio central permettant de donner un vis-à-vis intéressant aux différents locaux créés. A partir du 1er étage, le volume, constitué des vestiaires de l’antenne propreté et du logement en duplex, s’aligne aux façades voisines de manière à assurer une continuité avec les volumes mitoyens existants. En façade avant, la distinction est clairement marquée entre l’antenne propreté et les logements de par les matériaux utilisés.
« Afin d’assurer une intégration harmonieuse vis-à-vis de l’environnement bâti », précise-t-on chez Fabrique d'espaces, « un soin particulier a été accordé au raccord avec les façades mitoyennes et au choix des matériaux : la brique, le bois (châssis) et le métal (la grille de l’antenne propreté, les garde-corps…) dialoguent dans l’ensemble du projet, tant à l’extérieur du bâtiment qu’à l’intérieur. La perméabilité visuelle vers l’intérieur d’îlot, l’ambiance du patio et la fine modénature des façades en constituent les principaux atouts. »

Des contraintes devenues des atouts

« Les contraintes programmatiques liées à un immeuble mixte et la géométrie de la parcelle dévolue au projet sont devenues les atouts du projet : malgré la petitesse des lieux, l’articulation des fonctions à travers l’implantation du patio, la gestion des entrées et des circulations verticales séparées, la compacité de l’ensemble du projet et le design des façades en font un projet remarquable. »
Au rez-de-chaussée, l’antenne propreté est séparée de la rue par une grille ajourée dont le dessin permet d’assurer la transparence souhaitée sans toutefois mettre la fonction trop en valeur. Au 1er étage, le parement en briques ajourées permet de garantir l’intimité des vestiaires, tout en assurant une perméabilité visuelle vers la rue. Le projet prévoit le positionnement des locaux sales et bruyants côté rue et des lieux de vie (réfectoire et bureaux) côté intérieur d’îlot, qui bénéficie d’une orientation sud-est. Côté rue, on retrouve un emplacement de parking, un espace de nettoyage du matériel, un espace de rangement des charrettes et un espace de stockage du matériel.

Patio et appartement en duplex

La création du patio permet de donner des façades aux fonctions implantées au rez-de-chaussée et de créer des vis-à-vis intéressants. Le bureau du rez-de-chaussée est séparé du couloir par une paroi vitrée. A l’étage, le second bureau est installé en façade arrière et surplombe le patio, avec vue sur le réfectoire. Les vestiaires sont installés à l’étage côté rue et reprennent les installations sanitaires.
L’accès au logement en duplex se fait depuis la rue par deux escaliers intérieurs. Au 2° étage, le séjour du logement est implanté côté intérieur d’îlot afin de profiter de la belle orientation et la cuisine-salle à manger est installée côté rue. Les deux zones sont séparées par les espaces techniques disposés le long d’un couloir permettant une vue traversante d’une façade à l’autre.

L’accès à la lumière naturelle

« Considérant la parcelle de petite taille devant accueillir la mixité de fonctions et toutes les entités nécessaires à chacun des 2 programmes, chaque pièce a fait l’objet d’une étude spécifique en matière d’accès à la lumière naturelle, de positionnement au sein de l’immeuble et d’ambiance intérieure », précisent les architectes. « Chaque matériau de façade utilisé renvoie spécifiquement à la fonction qu’il abrite. Tantôt totalement perméable à la vue, tantôt opérant un filtre nécessaire, tantôt opaque, chaque partie du projet parvient à se différencier tout en conservant l’aspect d’un volume unitaire et compact. » L’économie de moyens, la simplicité et l’authenticité des matériaux en présence parviennent ainsi à donner au bâtiment une identité propre mais néanmoins intégrée au quartier.

Techniques spécifiques utilisées

Le projet a été construit avec des matériaux et des techniques constructives adaptés au programme mixte et à la situation du bâtiment, comme l’expliquent les architectes : « Le sol de mauvaise qualité a imposé l’utilisation de pieux et de radiers implantés de manière à ne pas nuire à la stabilité des immeubles mitoyens, tout en satisfaisant aux besoins propres du projet comportant 4 niveaux. La trame structurelle en béton – des petites travées et des éléments structuraux de petites dimensions – a également été adaptée à la configuration exiguë des lieux. »
Une importance spécifique a été accordée au traitement de l’acoustique, tant au niveau des parois séparant les deux fonctions qu’au niveau des parois mitoyennes avec le voisinage, permettant une cohabitation harmonieuse. « Chacun des matériaux du projet est utilisé non seulement pour enrichir le design des façades extérieures mais aussi pour habiller les espaces intérieurs au sein desquels ils peuvent être laissés à l’état brut. Le but étant de minimiser, à certains endroits, l’emploi de finitions inévitablement plus couteuses. »
En façade extérieure, le travail de la modénature du parement en brique est également caractéristique du projet. Les claustras, les raccords en biseau et les divers appareillages viennent dialoguer harmonieusement avec les menuiseries extérieures. La brique foncée, en lien avec le contexte existant en façade avant, contraste avec la brique claire des façades intérieures, permettant d’amener plus de clarté.

Un projet durable et économe

Le développement durable est central dans ce projet, tant au niveau de la performance et de la géométrie du bâtiment qu’au niveau des techniques et matériaux utilisés. 

« Le patio central permet d’obtenir une surface perméable de pleine terre au cœur de la parcelle où la végétation peut trouver sa place. Le volume dégagé par ce patio permet à chaque fonction de jouir d’un éclairage naturel évitant de recourir, en journée, à des éclairages artificiels. »

Le béton de structure, le bois des menuiseries extérieures et l’acier des grilles et garde-corps sont des matériaux pleinement recyclables.

Les toitures vertes permettent d’améliorer l’acoustique des locaux mais favorisent surtout une rétention d’eau pour une meilleure gestion de l’écoulement des eaux de pluie.

L’installation d’une citerne d’eau de pluie, utilisable notamment par l’antenne propreté pour le nettoyage des charrettes, et l’implantation des panneaux solaires thermiques sur la toiture du logement viennent compléter les dispositifs techniques de l’immeuble.

Côté performance énergétique, le logement en duplex est passif et l’antenne propreté bénéficie d’une enveloppe très basse énergie, tenant compte de la partie laissée volontairement à l’air libre côté façade avant.

 

Source: BBA
Partager cet article:
Nos partenaires