Doorzoek volledige site
16 november 2020

VenhoevenCS et Ateliers 2/3/4 ont conçu le Centre Aquatique des JO 2024

Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog
Illustratie | Design: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog

Le bureau néerlandais VenhoevenCS, en association avec le bureau français Ateliers 2/3/4/, a conçu le Centre Aquatique des prochains JO, qui se tiendront à Paris en 2024. Elément important : la piscine et le centre sportif seront mis à la disposition des habitants de Saint-Denis une fois les Jeux terminés.

 

Le bâtiment a été conçu en vue d’une utilisation multifonctionnelle. C’est là que se tiendront, pendant les JO de 2024, les épreuves de water-polo, de plongeon et de natation synchronisée. Ensuite, le centre sera utilisé en tant que stade de boccia (une sorte de pétanque) lors des Paralympics, puis sera mis à la disposition des habitants du quartier pour y apprendre à nager, mais également pour organiser d’autres événements, notamment sportifs.

Une conception centrée sur la nature

La nature a été la principale source d'inspiration pour les architectes. La nature est capable de s'adapter aux circonstances changeantes, tout en continuant à proposer des écosystèmes harmonieux. Le nouveau centre aquatique fait entrer la nature au cœur du nouvel écoquartier La Plaine Saulnier à Saint-Denis. Le bâtiment a été conçu de manière très compacte : il offre ainsi un espace pour planter une centaine d'arbres et améliorer la qualité de l'air, stimuler la biodiversité et établir de nouvelles connexions écologiques. Le bâtiment aura un caractère ouvert et transparent et diverses autres installations sportives ont également été incluses dans et autour du complexe.

L’importance du bois

Le bâtiment principal du centre aquatique sera entièrement en bois. Une toiture impressionnante a été conçue sur base de ce matériau biosourcé, avec une hauteur minimale. Paraissant flotter, la toiture suit la ligne de l'espace minimum requis pour les tribunes avec des lignes de vue parfaites sur la piscine de compétition multifonctionnelle. La quantité requise d'air conditionné a également été minimisée. En utilisant du bois pour la construction, le pourcentage de matériaux biosourcés a doublé par rapport aux exigences de base.

90% d'énergie renouvelable et récupérée

Le plan va plus loin, dans tous les domaines, que les exigences de la législation et des réglementations environnementales. En raison de la demande de températures intérieures élevées et d'un traitement intensif de l'eau, la consommation d'énergie lors de la conception des piscines est toujours un défi majeur. En réduisant la demande d'énergie et en introduisant un système énergétique intelligent, 90% de l'énergie requise pour le centre aquatique proviendra d'une énergie renouvelable ou récupérée. La toiture est entièrement équipée de cellules solaires, ce qui en fait l'un des plus grands ‘parcs solaires’ de France, répondant à 25% de la demande en électricité. Quant à l’eau, son utilisation a été considérablement réduite grâce à un système efficace dans lequel 50% de l'eau peut être réutilisée tout en restant suffisamment propre pour toutes les applications. Enfin, les dimensions de la piscine sont ajustables, un véritable tour de force technique qui rend le bâtiment extrêmement flexible et durable.

Surcyclage des matériaux

Le surcyclage était également important à prendre en compte. Tous les meubles du restaurant, du bar et de la zone d'entrée seront fabriqués à partir de déchets de bois provenant du chantier et de certains chantiers de démolition. Les nouveaux sièges des tribune seront quant à eux fabriqués à partir de plastique 100% recyclé, collecté par les élèves des écoles de Saint-Denis.

Investir dans l’avenir

Le centre aquatique sera le seul nouveau complexe sportif à être construit pour ces JO. Les coûts de l'ensemble du projet s'élèvent à 187 millions €, financement compris. Avec l’aménagement vert de l'espace public et la nouvelle passerelle assurant la liaison avec le Stade de France, le nouveau centre aquatique est un investissement important pour l'avenir de Saint-Denis, l'un des quartiers les plus pauvres et problématique de France.

En rassemblant activement les gens autour des sports et des loisirs, et en impliquant de nombreuses associations et entreprises locales dès la conception, ce plan veut faire naître un quartier habitable, reliant les différentes cultures et les personnes qui utiliseront les nouvelles installations.