Doorzoek volledige site
24 juni 2021

Une initiative prometteuse : le pôle médico-social de Hohenstein

Illustratie | © Schwörer Haus
Illustratie | © Schwörer Haus
Illustratie | © Schwörer Haus
Illustratie | © Schwörer Haus
Illustratie | © Schwörer Haus

La petite ville de Hohenstein, à mi-chemin entre Tübingen et Ulm dans le sud du Jura Souabe, s’est dotée d’un pôle médico-social innovant à plusieurs titres. Le ‘PORT Gesundheitszentrum’ est né d’une initiative originale : soute­nue par la fondation Robert Bosch, elle explore de nouvelles possibilités en matière d’infrastructures de santé situées à l’écart des centres urbains. Le pôle assure un suivi médical et social intégré qui prend en compte les dévelop­pements les plus récents, y compris l’accompagnement en ligne des patients.

 

En parallèle, l’attention s’est portée sur l’ancrage régional et local du pôle. Ce projet pilote intègre par ailleurs une définition repensée de l’agencement et du concept architectural d’un tel complexe. En offrant à de jeunes praticiens la possibilité d’exercer leur métier dans des conditions attractives, le pôle se veut en outre une réponse à la désaffection des médecins pour les zones rurales – un phénomène pénalisant pour une part significative de la popula­tion et qui affecte l’Allemagne de longue date.

Développement durable et pertinence sociale se conjuguent

Le PORT Gesundheitszentrum a été construit par Schwörer Haus, et la société en assure également la gestion courante. Ce spécialiste de la maison modu­laire, qui bénéficie d’une forte notoriété sur le plan national en Allemagne, a fait du développement durable l’une de ses priorités. Le projet reflète cette orientation, en associant un système constructif de type COB (Construction à Ossature Bois) à des façades ventilées habillées de panneaux Trespa®. Ces derniers, constitués à 70 % de fibres naturelles, s’inscrivent parfaitement dans un concept qui privilégie les matériaux d’origine renouvelable à faibles besoins en énergie grise.

La société SchwörerHaus a été fondée en 1956, en plein ‘Wirtschaftswunder’ (l’équivalent allemand des Trente Glorieuses). Elle joue depuis un rôle pion­nier dans le domaine des maisons modulaires. Avec des priorités qui incluent la qualité, l’innovation, l’écoute du client et une forte prise en compte de la dimension écologique, elle est emblématique de ces entreprises familiales prospères et solidement structurées qui sont l’un des piliers de l’économie allemande.

Le siège de SchwörerHaus étant lui-même situé à Hohenstein, le nouveau pôle médico-social représentait une belle opportunité de s’impliquer dans l’infrastructure régionale, tout en testant le potentiel d’un créneau d’activité supplémentaire. Andreas Steiner, le directeur marketing, souligne l’intérêt immédiat manifesté par le PDG de l’entreprise, Johannes Schwörer. La convergence entre l’un des slogans de l’entreprise, ‘Gesund Bauen’ (Construire sainement), et la vocation du nouveau pôle s’imposait avec la force de l’évidence, et l’intérêt du projet pour les habitants de Hohenstein était manifeste – sans compter un effet bénéfique sur le suivi médical des propres employés de l’entreprise.

Une tendance forte : la construction préfabriquée

Andreas Steiner met l’accent sur la dimension innovante et les perspectives du projet : « Le marché de la construction modulaire dans le domaine des maisons individuelles et bi-familiales a beau être vaste, il a ses limites. Parallè­le­ment, la préfabrication intégrale bénéficie d’une demande de plus en plus soutenue ».

Il poursuit : « L’un des moteurs de cette évolution est l’engouement pour le principe de la ‘Tiny house’, c’est-à-dire la mini-maison individuelle. Cela vaut sur le plan international, et bien entendu, l’Allemagne n’est pas en reste. Ce type de construction a une double vocation – celle d’alternative à part entière, mais aussi de complément. Il s’agit d’une tendance forte, et notre concept ‘Flying Space’ y répond idéalement et de façon très versatile. Il peut s’utiliser en tant qu’extension ou en surélévation d’une maison existante – par exemple pour loger sur place le personnel soignant dans le cas des per­sonnes âgées. Mais il peut tout aussi bien servir de résidence secondaire au format de poche, utilisable immédiatement et dotée d’équipements sophis­tiqués, avec un rapport coût/valeur d’usage très convaincant. Et comme je l’évoquais, il peut également tenir lieu de résidence principale ». Dans ce dernier cas, les adeptes du « Less is more » sont la cible désignée : la mini-maison reflète alors une volonté d’aller à l’essentiel en s’affranchissant radi­calement de l’accessoire. Potentiellement, elle évite également à son propriétaire les obligations financières à long terme souvent indissociables d’une construction traditionnelle.

Dans toutes ces situations, les atouts de la préfabrication intégrale sont multi­ples. À cela s’ajoutent des avantages techniques : comme le souligne une étude du cabinet McKinsey réalisée en 2019, la construction modulaire peut aller jusqu’à diviser par deux la durée globale du chantier ; elle réduit égale­ment, selon le cas, le coût du m².

Appliqué aux FlyingSpaces, le savoir-faire de Schwörer Haus en matière de construction modulaire constitue une garantie de qualité et de pertinence fonctionnelle : les modules préfabriqués de type COB, livrés entièrement équipés, offrent des possibilités de personnalisation multiples et un confort remarquable. Andreas Steiner précise : « Par ailleurs, sur le plan de l’efficacité énergétique et de l’isolation thermique, la performance des FlyingSpaces ne le cède en rien à celle – elle-même très élevée – des maisons SchwörerHaus. Elle répond au standard allemand ‘KfW Effizienzhaus 55’ : par rapport aux valeurs de référence de la réglementation énergétique, la consommation d’énergie primaire d’un FlyingSpace s’établit à 55 %, tandis que le coefficient des pertes thermiques par transmission est de 0,7. Celles-ci sont donc nette­ment plus faibles que sur le bâtiment type, auquel la réglementation attribue le coefficient 1 ».

Un pôle médico-social qui ouvre la voie à la modularité intégrale

Franca Wacker, l’architecte en charge du projet chez Schwörer Haus, souligne : « La modularité du principe s’avère idéale dans le cas d’une réalisation à voca­tion tertiaire. Cela nous positionne sur un nouveau créneau à fort poten­tiel dans lequel notre savoir-faire est immédiatement exploitable. Les synergies qui en résultent sont évidentes ».

La construction du PORT Gesundheitszentrum répond en tous points aux exigences de la préfabrication et repose sur une juxtaposition de FlyingSpaces – même si, pour des raisons techniques, SchwörerHaus n’a pas préfabriqué l’intégralité des modules. En effet, dans la première phase du projet, l’usine dédiée n’était pas encore opérationnelle à 100 %. La liaison entre les différents modules, pour sa part, est assurée par un atrium faisant office d’espace d’échanges et de convivialité.

Franca Wacker commente : « Chaque cabinet médical dispose de son propre FlyingSpace. Comme le pôle se veut par définition évolutif et privilégie la sou­plesse, il a été d’emblée conçu pour permettre le rajout de modules à tout moment, en minimisant les coûts induits ». Andreas Steiner ajoute : « Il est également possible de superposer les modules – nos FlyingSpaces ont été étudiés pour offrir cette option. Sur le plan statique, il serait même possible de superposer trois modules, et dans le cas du PORT Gesundheitszentrum, la construction d’un étage supplémentaire a été prévue dès le départ, y compris l’emplacement de la cage d’escalier et de l’ascenseur ».

Les panneaux de façade Trespa® – une réponse idéale au cahier des charges

« Les produits Trespa® m’étaient familiers de longue date, sachant que je les avais utilisés dans une phase antérieure de ma carrière », explique Franca Wacker. « À l’époque, les panneaux Trespa® m’avaient donné entière satis­faction. Le produit est clairement éprouvé, durable et d’excellente qualité. Il nous arrive de l’utiliser dans le cadre de nos maisons modulaires pour créer des contrastes de matières ou de couleurs. Dans la maison individuelle, la gamme Trespa® Meteon® offre un autre avantage de taille – un entretien réduit au minimum. Par rapport aux matériaux plus traditionnels, les panneaux Trespa® en stratifié compact HPL (High Pressure Laminate) sont un produit particulièrement pérenne, tant au niveau de la résistance aux intempéries que de la stabilité des coloris. Un nettoyage à l’eau de temps en temps suffit à préserver leurs qualités esthétiques de façon aussi simple qu’efficace ».

Elle poursuit : « Le cas du PORT Gesundheitszentrum est certes un peu différent. Nous aurions pu utiliser des panneaux de façade en fibrociment. Mais leur mise en œuvre sur chantier peut s’avérer délicate, et la pose en usine expose les panneaux à des risques de dégradation au moment du transport ». Andreas Steiner précise : « Ici, comme indiqué précédemment, nous n’avons pas pu préfabriquer l’ensemble des modules, sachant que le site de production des FlyingSpaces était encore en construction. Par conséquent, la pose des panneaux Trespa® s’est effectuée sur site. Cela restera une excep­tion : à terme, la préfabrication intégrale des modules est une priorité ».

Franca Wacker entre dans les détails : « Pour les façades, nous avons fait le choix d’une ossature bois. Le montage a été effectué par une entreprise locale, Holzbau Moser à Hirschfeld. Celle-ci a assuré la découpe et la pose des panneaux Trespa® Meteon® sur chantier. Le choix d’une ossature bois s’est avéré judicieux, et la mise en œuvre des panneaux n’a posé aucun problème. Par conséquent, nous avons prévu d’opter également pour une ossature bois lorsque le montage des panneaux Trespa® s’effectuera en usine ».

« Pour ce projet, différentes étapes ont précédé la décision au niveau des façades. Nous avons tout d’abord commandé chez Trespa toute une série d’échantillons. En parallèle, nous avons effectué un test à vocation ‘destruc­tive‘ – sans parvenir à nos fins. Il s’est donc avéré tout à fait concluant ! Par ailleurs, je savais d’expérience que le stratifié HPL des panneaux de façade Trespa® Meteon® est facile à percer et à découper, et qu’au besoin, le pon­çage des chants est possible. Cela contribue à la précision et à la netteté des joints – un des points forts du produit. Sur ces bases, notre PDG, Johannes Schwörer, s’est rallié facilement à notre point de vue. Il a participé ensuite au choix des deux références mises en oeuvre. La première, NA16 Belgian Bluestone – un gris ardoise – a été utilisée en partie courante. La seconde, A05.0.0 Pure White, a été choisie pour prolonger latéralement, à l’aide de panneaux blancs, une partie des baies vitrées ».

Pour Trespa et SchwörerHaus, des perspectives prometteuses

Le nouveau pôle médico-social a été très bien accueilli : comme l’indique Franca Wacker, l’entreprise a déjà été sollicitée à plusieurs reprises pour des projets similaires. Ces retombées positives confirment l’engouement actuel pour le principe de la mini-maison préfabriquée et de ses applications dérivées. Selon Franca Wacker, le concept est également fortement médiatisé depuis 2-3 ans, ce qui accentue encore sa visibilité. SchwörerHaus souhaite d’autant plus logiquement intensifier ses activités sur ce segment de marché.

« Sur le plan général, nous sommes tout à fait ouverts à une utilisation de tous les coloris et décors de la gamme Trespa® Meteon® pour nos Flying Spaces », souligne Franca Wacker. « Sachant que les produits Trespa® sont déjà au catalogue de nos maisons et de nos constructions tertiaires modu­laires, j’ai bon espoir que nous trouvions un terrain d’entente ».

Quelles que soient les diverses déclinaisons du concept, les panneaux Trespa® Meteon® se prêtent idéalement à l’habillage des FlyingSpaces, et cela tout particulièrement dans les versions entièrement préfabriquées et habitables immédiatement, telles qu’elles quitteront incessamment l’usine dédiée de Schwörerhaus. Franca Wacker commente : « Au niveau des façades, nous proposons une grande variété de matériaux. En standard, les FlyingSpaces sont dotés d’une finition enduit, mais en option, nous offrons un très large éventail de possibilités. Il est calqué sur celui de de nos maisons modulaires, et comprend notamment diverses variantes de bardage bois, des parements céramiques et même une version BIPV (Building Integrated Photovoltaics) à panneaux photovoltaïques intégrés ».

Elle conclut : « Parmi ces matériaux, Trespa est bien placé : la multiplicité des coloris, des décors et des finitions est tout à fait en phase avec nos propres ambitions en matière de personnalisation de nos produits. La durabilité et la résistance des panneaux Trespa® aux chocs et aux intempéries contribuent à la qualité de nos FlyingSpaces, et elle s’accorde ainsi parfaitement au posi­tion­nement global de SchwörerHaus. C’est pourquoi nous avons toutes les raisons d’être ouverts à une intensification de notre collaboration avec Trespa ».

 

GERELATEERDE DOSSIERS