Doorzoek volledige site
21 september 2021

L’optimisation de la consommation d’énergie est cruciale lors de la rénovation des bâtiments patrimoniaux

Illustratie | WTCB - CSTC - BBRI

Notre patrimoine architectural ne fait pas exception à la règle : en cas de rénovation, il faut aussi veiller à optimiser la consommation d’énergie, non seulement pour mieux préserver le bâti ancien, mais aussi pour améliorer le confort des utilisateurs et réduire l’impact écologique des bâtiments historiques. Le confort thermique et la consommation d’énergie sont intimement liés, mais ne sont pas synonymes ! C’est pourquoi le CSTC organise en ce mois d’octobre, dans le cadre du projet Be-reel!, un cycle de formations gratuites en ligne pour les professionnels actifs dans le secteur du patrimoine immobilier.

 

Yves Vanhellemont, chef adjoint du laboratoire ‘Rénovation et patrimoine’ du CSTC : « Notre série de formations se penche sur les différents aspects auxquels il convient de prêter attention pour optimiser la consommation d’énergie lors de la rénovation d’un bâtiment historique. Rénover efficacement ce type d’édifices commence par une évaluation correcte de leurs performances et des problèmes qu’ils peuvent présenter (diagnostic). Nous examinerons comment améliorer les différentes parties de l’enveloppe autour du volume protégé, dans le respect de leur valeur patrimoniale (étanchéité à l’air, toitures, planchers, façades, menuiseries et vitrages). La ventilation et le chauffage seront également abordés. Si la production d’énergie est un levier essentiel pour réduire l’impact écologique d’un bâtiment, une ventilation optimale et peu énergivore est indispensable dans un bâtiment étanche, en particulier pour maintenir un climat intérieur sain et éviter les pertes d’énergie. »

Michael de Bouw, chef du laboratoire ‘Rénovation et patrimoine’ : « Une approche holistique et intégrée est nécessaire pour l’optimisation énergétique des bâtiments en général, mais elle est primordiale pour les bâtiments à caractère historique. Les opérations de rénovation doivent être réalisées en parfaite harmonie avec le bâti existant, en tenant compte de sa valeur patrimoniale. Les interventions devraient idéalement être réversibles. Nous devons en outre veiller à ne pas endommager les matériaux d’origine : une fois le bâtiment isolé, ceux-ci ne peuvent pas se détériorer plus rapidement et devraient au contraire être protégés grâce aux travaux d’amélioration effectués. C’est le leitmotiv de cette session de cours : assurer l’efficacité énergétique et le confort des bâtiments historiques en respectant leur valeur patrimoniale. »

Ce cycle de formations gratuites intitulé ‘Rénovation énergétique du patrimoine’ a reçu le soutien financier du programme LIFE de la Commission européenne. Il s’adresse aux professionnels de la rénovation du patrimoine (entrepreneurs, architectes, bureaux d’études) et se tiendra tout au long du mois d’octobre selon le planning suivant :

  • 5 octobre (9 h-11 h 30) : diagnostic et humidité
  • 7 octobre (9 h-12 h 15) : physique du bâtiment, confort et toitures
  • 14 octobre (9 h-12 h 15) : isolation des façades et protections solaires
  • 21 octobre (9 h-12 h 15) : menuiseries, vitrages, sols et caves
  • 28 octobre (9 h-11 h 30) : ventilation et chauffage.

Il est possible de s’inscrire au cycle de cours complet ou seulement à certains modules en particulier.

Pour toute information complémentaire et pour l’inscription, rendez-vous sur https://www.cstc.be/agenda/evenements-et-formations/