Archi - militant : Come-back à Bruxelles? Non peut-être...

Longtemps, je me suis levé de bonne heure, j'ai pris mes affaires et j'ai quitté ma campagne brabançonne pour me rendre à Bruxelles pour aller taffer. Au tout début de ma carrière, ce fut rue Artan, en plein cœur de Schaerbeek. Puis chaussée de la Hulpe, face à l'hippodrome. Et enfin, dans le haut de l'avenue de Tervueren.

Chaussée de la Hulpe, avenue de Tervueren... Des endroits qui ne figurent pas parmi les plus moches de la capitale, je l'avoue, mais à l'exception de la maison de maître de la rue Artan qui m'a laissé quelques bons souvenirs, les autres immeubles de bureaux dans lesquels j'ai travaillé chaussée de la Hulpe, puis avenue de Tervueren, ne m'ont jamais ébloui, ni inspiré. En d'autres mots, pour continuer dans la thématique proustienne du début de mon billet, ils n'ont et ne seront jamais ma madeleine. Depuis lors, aucun des espaces de travail bruxellois que j'ai eu l'occasion de fréquenter en y posant mon portable pour une ou deux heures ne m'ont subjugué. Jusqu'à ce jour où il m'a été donné de découvrir d'un peu plus près ce projet Volta XL dont j'avais entendu parler dans la presse en pleine période COVID. L'histoire remonte à 2021. A l'époque, une ancienne centrale électrique doublée d'une ancienne imprimerie -toutes deux nichées en plein Ixelles, entre l'ULB et le boulevard Général Jacques- sont vendues aux enchères. Un collectif composé d'acteurs des milieux associatif, éducatif, culturel, sportif et entrepreneurial cornaqué par cOarchi l'emporte.

Il y a quelques jours, Volta XL a franchi une nouvelle étape importante en décrochant son sésame du permis unique. Les travaux vont pouvoir commencer, pratiquement en même temps que ceux du chantier analogue du projet USquare porté, lui, par l'ULB (il s'agit ici de réinvestir les anciennes casernes). Ce deuxième projet (mixte, lui aussi) privilégiera le maintien de l'existant, à la plus grande satisfaction de Rik Neven, fondateur de cette vénérable publication, qui soulignait encore il y a quelques heures dans le réseau LinkedIn les vertus du maintien de l'existant face aux maniaques de la destruction/reconstruction (https://www.linkedin.com/posts/rikneven_dennis-kiest-zijn-klanten-alles-standaard-activity-7164552105557487616-D4IC?utm_source=share&utm_medium=member_desktop). Pour Volta XL dont je narrais l'histoire à l'entame de mon billet, l'installation dans les belles et grandes halles est prévue pour 2026. Et avec son air de village dans la ville, je suis certain que le charme de l'endroit persuadera les plus réfractaires au taf à Bruxelles de revoir leur position...

Partager cet article:
Nos partenaires