BBA 2022 Rookie of the Year : nomination pour LABORATOIRE

LABORATOIRE est un tout jeune bureau d'architecture, fondé en 2021. Il est le résultat de la rencontre de 4 architectes en spécialisation, à l’Université de Liège. Focalisé sur les concepts de réversibilité et de flexibilité des bâtiments, Laboratoire se distingue naturellement par son approche écologique et responsable. LABORATOIRE fait partie des nominés pour les Belgian Building Awards, dans la catégorie Rookie of the Year.

Combinant art, technologie et humanisme, LABORATOIRE défend une utilisation de l'architecture comme un médium entre l'observation, l'expérience et l'expérimentation, où théorie et pratique se rejoignent pour aborder les questions urbaines, sociales et environnementales. L'expérience de terrain des membres de l'équipe, en Belgique comme à l'étranger, témoigne de leur capacité à travailler sur des échelles complexes et à collaborer avec de nombreux collaborateurs de manière structurée et participative sur des contrats publics et privés. L’équipe d’architectes nous a également partagé sa vision de l’architecture :

« Nous privilégions une approche globale qui met l'accent sur la conception low-tech et intelligente et permet, avant même de discuter de la réutilisation des matériaux, de réutiliser une structure ou un bâtiment en anticipant son potentiel de transformation. »

En interne, ils mettent en place un fonctionnement collaboratif, dans lequel le travail d’équipe s’impose comme fil conducteur, et où les idées de chacun sont valorisées, sans distinction.

 

Musée ANNO DOMKIRKEODDEN, Hamar (Norvège)

Pour le musée ANNO Domkirkeodden, l’objectif était double : créer à la fois un support d’exposition et un objet exposé. L'intervention constitue un complément, tant du point de vue typologique que programmatique, ce qui existe déjà.

Le bâtiment s'appuie sur différentes lectures et positions, à commencer par celle d'un bâtiment unitaire et compact qui préserve le paysage et la continuité visuelle du site, tout en articulant deux visions antagonistes. D'une part, en raison de sa grande taille, le bâtiment véhicule une valeur infrastructurelle fortement déterminée par le paysage et ses éléments emblématiques et, d'autre part, il répond à une architecture flexible et évolutive, résolument ouverte sur l'avenir souhaité par le musée ANNO. Le nouveau musée s'empare de la logique de l'empreinte, de l'identité volumétrique et des limites entre contenu et contenant des monuments voisins, dont le musée Hedmark, en proposant une réponse essentielle, primitive et située.

 

La Roseraie, Modave

Le projet de valorisation du Domaine de la Roseraie a pour objectif d'augmenter la capacité d'accueil touristique du site et de développer des équipements supplémentaires. Le projet comprenait quatre phases : la restauration du manoir et de la serre datant du XIXe siècle, la construction de six chambres d'hôtes et la construction d'un bain thermal.

Les choix typologiques et architecturaux ont été dictés par l'emplacement. On retrouve dans le programme un manoir en croix, posé sur un socle, avec trois annexes construites à des périodes ultérieures, ainsi qu’une serre remarquable, remise en état par le maître d'ouvrage. Enfin, sur le haut du site, un bois en bordure d'une zone Natura 2000 et d'un camp romain, avec une vue sur la vallée.

Sur les hauteurs du site, les unités d'hébergement sont accessibles par le chemin existant. Elles mettent en valeur la serre et en tirent profit également, à la fois en utilisant la serre comme un ajout programmatique pour les chambres d'hôtes et en réinterprétant le système structurel. Chaque unité est posée sur des pilotis et conçue pour être facilement démontable, afin de préserver la résilience du site. La matérialité de la façade reflète son ancienne présence : le verre profilé en U, par sa réflexion et ses proportions, entre en dialogue avec la structure utilitaire existante et son environnement.

 

Van Dooslaer, Woluwé Saint-Pierre

Le projet consistait en l'extension et la rénovation d'une maison unifamiliale. Les transformations intérieures ont été réalisées dans le but de fournir de grands espaces adaptés au mode de vie d'aujourd'hui. Au rez-de-chaussée, les pièces de vie s'articulent autour d'un nouveau pôle central. Cette réorganisation permet d'identifier clairement chaque pièce tout en offrant des perspectives et des connexions internes.

L'extension, située à l'arrière du bâtiment, est sobre et respectueuse du volume existant. Le matériau choisi fait écho à la brique blanche existante, qui est réinterprétée. L'intervention confirme le bâtiment existant, plutôt que de le remettre en question. Cette attitude conceptuelle s'inspire de la restauration par Paul Klee du tableau "Le Destin des Animaux"*, œuvre de son défunt ami Franz Marc.

 

 

 

*titre original en néerlandais : "Het Lot der Dieren"

Source: LABORATOIRE

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage