Confort et air intérieur sain pour tous les bureaux

Travailler dans les meilleures conditions possibles permet aux employés de rester attentifs et productifs : un air intérieur sain, une température agréable et l'absence de reflets gênants sur l'écran... tout y contribue. Dans ce cadre, 'Creating Healthy Spaces' est devenue la base de référence de Renson, le spécialiste de la ventilation, de la protection solaire et de l'outdoor living. Et cela vaut tout autant pour les bureaux, où les techniques durables et les solutions naturelles sont la voie à suivre, pour le présent et le futur.

 

Un air intérieur sain au bureau : un droit fondamental

S'il y a une chose que la crise sanitaire a fait clairement ressortir, c'est l'importance d'un air intérieur sain : à la maison et à l'école, mais surtout sur le lieu de travail. Non seulement pour minimiser le risque de propagation des virus, mais avant tout pour garantir que tous ceux qui se réunissent pour travailler, se rencontrer, réfléchir, etc. puissent bénéficier de la meilleure qualité d'air intérieur possible dans le bureau. Le fait que l'air frais à l'intérieur des bâtiments figure également parmi les priorités des pouvoirs publics est prouvé par un passage d'un récent Arrêté Royal concernant les lieux de travail. Il mentionne 900 ppm comme limite supérieure de la teneur en CO2 admissible dans l'air intérieur. Outre le CO2, l'humidité et les substances nocives déterminent également la qualité de l'air intérieur, mais il est généralement admis que la teneur en CO2 est un indicateur important d'un air intérieur sain. À titre de comparaison, l'air extérieur contient généralement 400 ppm de CO2. Le souci, c'est que nous n'avons pas de sixième sens qui nous permettrait de détecter le CO2 et que nous ne savons pas quand l'air a besoin d'être rafraîchi. Un compteur de CO2 comme le Renson Sense permet de rester attentif : il passe à l'orange dès que la limite de 900 ppm est atteinte. On sait alors qu'il est grand temps d'avoir une ventilation supplémentaire dans le bureau ou la salle de réunion.

Cela devient encore plus facile lorsqu'on peut compter sur un système de ventilation à la demande. Intelligent, il mesure la qualité de l'air intérieur 24/7 grâce à des capteurs intégrés d'humidité, de CO2 et de COV (substances nocives). Dès que la qualité de l'air sur le lieu de travail laisse à désirer, le système de ventilation intervient automatiquement, sans que l'on n'ait à s'en préoccuper. En 2021, avec un tel compteur de CO2 ou système de ventilation connecté, la qualité de l'air peut être lue en temps réel et l'historique récupéré via une plateforme ou une application centrale. Les mises à jour se font automatiquement et la gestion, l'ajustement et la production de rapports deviennent dès lors un jeu d'enfant.

Garder la tête au frais au bureau avec une protection solaire et un refroidissement nocturne

À l'avenir, la question de savoir comment garder les bureaux frais de manière efficace sur le plan énergétique et durable se posera de plus en plus. Nous avons déjà trouvé le moyen de les chauffer efficacement. Mais avec la multiplication des journées chaudes et des vagues de chaleur, combinée aux grandes fenêtres (car l'arrivée massive de lumière du jour dans une pièce favorise le bien-être de tous ceux qui y travaillent), la surchauffe guette. Le refroidissement actif peut apporter un soulagement lorsqu'il fait vraiment trop chaud, mais on peut également le faire fonctionner beaucoup moins longtemps grâce à une combinaison de stores extérieurs et de refroidissement nocturne. Baisser les moustiquaires pendant la journée et ouvrir (en toute sécurité) les fenêtres la nuit : c'est une forme naturelle de 'refroidissement passif'. Les stores extérieurs bloquent le soleil avant qu'il n'atteigne le verre et ne provoque une hausse de la température intérieure, tandis que l'air plus frais de la nuit contribue à rafraîchir l'intérieur le lendemain.

 

Source: Renson
Partager cet article:
Nos partenaires