La Chapelle Musicale Reine Elisabeth, un lieu d’étude extraordinaire à tout point de vue

La Chapelle Musicale Reine Elisabeth est un endroit d’apprentissage unique pour jeunes musiciens, mariant parfaitement la majesté de l’ancien bâtiment à la conception avant-gardiste de la nouvelle aile. Grâce à la durabilité de ses membranes, Derbigum assure l’étanchéité aussi bien sur l’ancien que sur le nouvel édifice.

La Chapelle Musicale Reine Elisabeth, Fondation d’utilité publique, a été fondée en 1939. Ce beau projet imaginé par Eugène Isaÿe et la Reine Elisabeth a été entièrement repensé en 2004 et se définit autour de deux axes principaux :

  1. La formation de haut niveau dans 6 disciplines (chant, violon, piano, violoncelle, alto et musique de chambre) avec la présence de Maîtres en résidence.
  2. L’insertion professionnelle à travers un réseau de partenaires culturels en Belgique et à travers le monde.

Situé dans un écrin de verdure, la Chapelle Musicale accueille chaque année une soixantaine de jeunes talents en résidence, belges et étrangers. Elle se situe parmi les meilleures institutions du même type dans le monde.
L’inauguration de nouvelles infrastructures, dont l’aile « de Launoit » en janvier 2015, ouvre une nouvelle page de l’histoire de la Chapelle Musicale, et lui procure aujourd’hui un outil de travail lui permettant d’envisager, dans les meilleures conditions, sa mission de transmission de la musique pour les générations à venir et pour le public, dans sa nouvelle salle, face à la forêt de Soignes.

 

Inspiré par une partition
L’ancien bâtiment, dont la toiture a été refaite en Derbigum dans les années ’80, a été récemment agrandi par une nouvelle aile en 2014. Pour cette extension, la Chapelle Musicale Reine Elisabeth a fait appel aux bureaux d’architecture Synergy-International et l’Escaut.
Le grand défi était de créer une extension qui se marierait parfaitement au bâtiment existant tout en s’intégrant dans son environnement. Ce but a été merveilleusement atteint par l’utilisation de grandes parties vitrées, d’un côté donnant sur la nature splendide qu’offre la Forêt de Soignes, de l’autre sur le
jardin, dont le dessin sur le vitrage est librement inspiré d’une partition d’Eugène Ysaye.

 

Un havre de paix
Dans cette nouvelle aile sont situés les studios des musiciens, les salles de répétition, la salle de concert et le nouveau restaurant avec sa cuisine. L’ensemble est construit selon les plus grandes exigences au niveau de l’acoustique car chaque étudiant doit pouvoir s’exercer en toute tranquillité. Chaque étudiant ayant dans son studio/appartement un espace où il peut jouer en dehors de ses cours. Chaque appartement offre une vue imprenable sur la Forêt de Soignes, au même titre que la grande salle de concert. La façade vitrée de la grande salle a notamment été dotée de systèmes modulables pour régler et affiner l’acoustique.

 

Incomparable et très convoité
Ce cadre exceptionnel et la qualité de l’enseignement offert font de La Chapelle Musicale Reine Elisabeth un lieu incomparable et très convoité. Chaque année, de nombreux jeunes musiciens de partout dans le monde rentrent leur candidature pour pouvoir y résider. Dans les six disciplines qui sont enseignées (chant, violon, piano, violoncelle, alto et musique de chambre), les jeunes reçoivent un programme adapté à leur profil. Des Maîtres en résidence – six grands noms de la musique classique accompagnent ces jeunes en 2016-2017 : José van Dam, Augustin Dumay, Louis Lortie, Gary
offman, Miguel Da Silva et le Quatuor Artemis.

 

Des matériaux de première qualité
Pour la construction de la nouvelle aile, des matériaux de première qualité ont été choisi, c’était aussi le cas pour la toiture. Grâce à des projets précédents l’architecte Sébastien Cruyt de Synergy-International connaissait déjà les avantages des membranes d’étanchéité Derbigum. Pour ce cas-ci, la question ne s’est même pas posée. Lors de la réfection de la toiture de l’ancien bâtiment dans les années ’80, un Derbigum SP FR 4 mm a été appliqué. Un contrôle de cette toiture a montré que celui-ci était encore dans un excellent état (30 ans plus tard). Les travaux ont été confiés à la société d’application DSB, une entreprise d’étanchéité bien connue par les bureaux d’architecture. Une toiture chaude comprenant une isolation PUR de 20 cm avec un Derbigum SP FR de 4 mm a été installé sur toute la surface de la nouvelle aile.

Source: Derbigum

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage