La fonction du BMA est maintenue et ses compétences sont élargies.

Ces dernières semaines, la fonction du bouwmeester maître architecte bruxellois (BMA) a suscité une certaine polémique. Le gouvernement bruxellois a maintenant décidé du futur rôle de cette fonction.

À l’avenir, le BMA pourra continuer à coopérer avec les maitres d’ouvrage publics et privés afin d’améliorer la qualité spatiale au sens large. La fonction du maitre architecte et de son équipe est maintenue et même renforcée pour le prochain mandat. L’avis officiel du BMA, déjà inscrit dans la législation pour les bâtiments de plus de 5000 m², sera étendu aux projets d’espaces publics et d’espaces ouverts.

BMA est reconfirmé en tant qu’institution à part entière, indépendante et transversale et sans relation hiérarchique avec les autres institutions bruxelloises. BMA sera placé sous la responsabilité politique du ministre-président, étant donné que nous travaillons pour l’ensemble du gouvernement. La procédure de désignation du prochain maitre architecte sera lancée avant l’été. Restez informés via notre newsletter !

Nous pensons qu’il est sain que, en rapport avec la présente décision, le débat public sur la qualité architecturale à Bruxelles se soit élargi. La pétition « Qui a peur du Bouwmeester ? » a clairement montré que de nombreuses voix au sein même du secteur des architectes ont compris le changement dans la politique architecturale bruxelloise et l’apprécient. Rien n’est parfait et notre fonctionnement peut toujours se voir amélioré. Ces dernières années, l’équipe et moi-même avons réalisé de nombreux changements, et à partir de 2025, ce sera à un autre maitre architecte de continuer !

Kristiaan Borret et l’équipe BMA

Partager cet article:
Nos partenaires