La Méca de Bordeaux, arche ou boucle culturelle ?

Il y a quelques semaines, à Bordeaux, on inaugurait la Méca, un bâtiment remarquable dédié entièrement à la culture. Le maître d’ouvrage – la Région Nouvelle-Aquitaine – a confié la conception de ce bâtiment au bureau danois BIG (Bjarke Ingels Group) en collaboration avec l’agence française Freaks freearchitects. Lafourcade & Rouquette ont été les architectes chargés de la réalisation.

 

Il aura fallu 8 ans pour que ce bâtiment de 120 m de long sur 37 m de haut, voie le jour. La Méca (Maison de l’économie créative et de la culture) regroupera désormais trois entités culturelles régionales jusqu’alors dispersées dans la ville : l’Alca (livre, cinéma, audiovisuel), l’Oara (spectacle vivant) et le Frac (art contemporain).

La Méca, dans laquelle certains voient une arche et d’autres une boucle, est un bâtiment de couleur sable se déployant sur 6 niveaux, pour une superficie totale de 18.000 m². Son large socle a été conçu pour créer un cadre de vie pour les usagers. L’architecture de ce bâtiment bas carbone a été voulue ouverte vers l’extérieur et en mouvement, « à l'image de la création artistique, qui est, elle aussi, en perpétuel mouvement » selon les mots de Cyril Gauthier, architecte chez Freaks.

L’intention initiale était d’utiliser pour la façade des pierres naturelles calcaires de la région mais le choix s’est finalement porté sur des panneaux de béton blanc préfabriqués localement, au nombre de 4800. Du béton brut, de l’aluminium et des poutres en acier sont utilisés pour la structure du bâtiment. La distribution des fenêtres a pour but de rendre les étages non-distinguables depuis l'extérieur pendant la nuit. Les poutres sont visibles afin, selon Bjarke Ingels, « de montrer que nous sommes dans un espace de travail »

Le lieu d'accueil, au rez-de-chaussée, est d'une surface de 700 m² au look sobre et industriel. Tout le mobilier du bâtiment (accueil, restaurant, bureaux, salles de réunion…) a été conçu par l'agence BIG. Une scène a également été construite, comme espace de répétition et de travail pour les artistes.

La Méca a coûté environ 60 millions € dont 42 millions pour les travaux, réalisés par GTM Bâtiment Aquitaine (filiale de Vinci Construction) et divers sous-traitants.

 

 

Partager cet article:
Nos partenaires