Le renouveau du musée de la chaussure à Waalwijk

Le Schoenenkwartier Museum est un nouveau centre culturel innovant sur la conception, la production et la mode des chaussures, situé dans le centre de Waalwijk, la ville néerlandaise du cuir et de la chaussure. Il est installé dans un complexe de bâtiments classés datant des années 1930, œuvre de l'architecte Alexander Kropholler, qui a été partiellement rénové, transformé et agrandi sous la direction du bureau Civic Architects.

Les bâtiments abritent désormais une collection de 12 000 objets, plusieurs expositions permanentes, un centre culturel avec une bibliothèque de recherche, un espace d'atelier et un auditorium, un café du musée et des laboratoires de conception et de prototypage. La planification et la conception du bâtiment et de son intérieur dessinent un nouvel avenir inspirant pour l'industrie, la ville et la communauté, fondé sur les valeurs du passé.

Une connexion avec le passé

Waalwijk est une petite ville européenne typique qui est devenue grande grâce au développement industriel d'un artisanat local, mais qui, en même temps, se débat avec son avenir. Le traitement du cuir et la fabrication de chaussures ont constitué la culture, l'économie et la fierté de la région "de Langstraat" en tant qu'acteur international, mais le cuir et la production de chaussures ont aujourd'hui disparu. Cependant, il existe encore des zones de grandes et petites marques de chaussures, et le musée de la chaussure et du cuir a été fondé en 1954. Le bâtiment est une combinaison d'un musée et d'un centre d'innovation, imbriqués en une seule entité vivante. Une bibliothèque de recherche est située entre les salles d'exposition, il y a plusieurs laboratoires d'innovation et de conception pour l'éducation et les artistes en résidence, et diverses possibilités de conférences et de présentations d'entreprises. Le musée de la chaussure a ramené l'artisanat régional de la chaussure là où il a commencé, la ville redevient une destination (inter)nationale pour les experts et les innovateurs, et l'histoire culturelle de la communauté locale est montrée et mise en valeur. La collection est une source d'inspiration inépuisable.

Le musée de la chaussure est situé au cœur du centre historique de la ville, sur la Raadhuisplein, là où se trouvaient l'hôtel de ville et la mairie au siècle dernier. Les fonctions générales du musée, telles que le café et les laboratoires de travail ouverts, sont directement visibles depuis la place et sont également ouvertes au public, même pour les personnes ne visitant pas les expositions. En plus d'être un musée et un centre d'innovation, le musée de la chaussure est un lieu accueillant pour la communauté. L'atmosphère publique hospitalière est aussi perceptible lorsque vous entrez dans le bâtiment par les arcades historiques dotées de généreuses portes pivotantes et coulissantes : La zone d'entrée est complètement ouverte et au centre du bâtiment se trouve un trottoir pavé intérieur rappelant une place de ville couverte.

Une architecture adaptée

Le bâtiment présente une disposition et une atmosphère différentes de celles des musées traditionnels. La collection de chaussures est importante, vaste et spéciale, mais les groupes cibles visés (des experts internationaux de la mode aux familles du quartier) ont tous des attentes, des besoins et des durées d'attention différents. C'est pourquoi le bâtiment a été conçu de manière que chacun puisse déterminer sa propre voie et son propre rythme. Le rez-de-chaussée entièrement ouvert rassemble toutes les fonctions, du café aux expositions, et le jardin ajouté au centre donne de la flexibilité et du choix pour le cheminement du public. Les nouvelles ouvertures rondes spectaculaires, découpées dans l'ancienne façade dépouillée de l'aile de bureaux des années 80, permettent d'apercevoir les expositions.

Des escaliers et des parcours astucieusement placés permettent de prendre des raccourcis et de ne visiter que les points forts. Il vous est aussi possible d'étudier une exposition en détail si vous le souhaitez, mais vous pouvez également visiter le musée de manière classique et suivre l'ensemble du parcours magnifiquement conçu. La disposition ouverte du musée offre de nombreux points de vue sur l'ensemble du musée. Vous pouvez regarder en avant, en arrière et à l'intérieur des salles d'exposition, ainsi que dans le centre de connaissances et les "make-labs" qui ont été placés logiquement le long de ces parcours. Cela permet de relier les collections et les gens de manière détendue. Cela fait du Musée de la chaussure un lieu vivant de pollinisation croisée et d'inspiration. Parfois, vous pouvez par ailleurs jeter un coup d'œil à l'extérieur, dans l'un des jardins ou des bâtiments historiques, pour recueillir vos impressions ou simplement profiter de la beauté des lieux.

Le ton du complexe est donné par des matériaux familiers tels que la brique, l'acier, le béton et le bois. C'est un choix délibéré : les matériaux renforcent l'atmosphère de la collection et du bâtiment historique et forment une œuvre d'art collective. En même temps, il semble que certains visiteurs puissent se sentir mal à l'aise ou malvenus dans les espaces muséaux abstraits parce qu'ils ne les visitent pas si souvent, alors que le musée souhaite être ouvert au public le plus large possible. Le choix de matériaux réels et les formes géométriques utilisées transcendent le groupe cible dans le sens où ils font appel aux expériences universelles des sens humains, de la vue à l'ouïe, du toucher à l'odorat. Les matériaux sont également choisis dans une optique de durabilité. Cela signifie, d'une part, qu'ils doivent être capables de résister à une manipulation brutale et de bien vieillir et, d'autre part, qu'ils doivent provenir de sources durables et être réutilisés dans la mesure du possible.

Partager cet article:
Nos partenaires