Sur le plateau du Kirchberg, Infinity, c’est (presque) fini

Le complexe Infinity, niché au coeur du plateau du Kirchberg à Luxembourg a, depuis quelques semaines déjà, commencé à accueillir ses premiers occupants. Ce triptyque architecturalement ambitieux et à la géométrie complexe est composé de 3 bâtiments : une tour de logements (150 appartements sur 21 étages), un bâtiment de bureaux, et une galerie commerciale sur 2 étages faisant lien entre les deux autres volumes. La partie “shopping” a été inaugurée le 12 décembre dernier. Le bureau d'études Greisch a mené pour ce projet global - porté par Immobel Luxembourg et conçu par les bureaux Architectonica et M3 - une mission complète de stabilité.

 

Le triptyque LIVE.SHOP.WORK. Infinity s’anime autour de 20 000 m² de logements de haut standing, un centre commercial de 6 500 m² avec 23 magasins, restaurants et cafés à thèmes, ainsi qu’un immeuble de bureaux de 6 800 m².

Des fondations sur du grès

Le projet repose sur un système de fondations en contact direct avec le grès consistant sous-jacent. Le niveau du toit du grès varie sur l’ensemble du site et présente des faiblesses liées à la présence de failles. Une campagne de +/- 100 forages diagraphiques a permis d’affiner la connaissance de ces variations et de déterminer plus précisément le système de fondations. Dans les zones où le niveau du grès est plus bas que le fond de fouille, des faux-puits sont réalisés jusqu’au grès sain pour garantir un comportement homogène de l’ensemble des fondations de la tour. Au droit des failles, celles-ci sont partiellement comblées et pontées par des surlageurs de semelles.

Préfabrication

Le projet, initialement conçu au moyen d’une technique entièrement coulée en place avant d’être optimisé par nos équipes, fait la part belle à la préfabrication. On retrouve en effet systématiquement des poutres avec consoles intégrées dans les colonnes fortement inclinées, des nœuds préfabriqués accueillant plusieurs colonnes et de la post-contrainte, une toiture en hourdis à inclinaison variable… Le recours - moins coûteux - à la préfabrication a permis d’accélérer et de mieux sécuriser l’exécution des travaux.

Tour de bureaux

La structure des bureaux est elle aussi majoritairement préfabriquée. Le noyau central est constitué de trois cages dans les niveaux supérieurs, dont une seule se prolonge jusqu’aux fondations. Des colonnes inclinées génèrent des efforts de flexion et de torsion importants sur les trois premiers niveaux hors-sol. Des tirants (barres de précontraintes), disposés dans les dalles coulées en place des étages concernés, permettent la transmission des efforts de déviation vers le noyau central.

Tour de logements

Les planchers de la tour sont réalisés en prédalles précontraintes (Cofloor) de 25 cm d’épaisseur. Ces éléments de planchers prennent appui sur des poutres de faible retombée, soit en béton soit constituées de profilés métalliques de manière à faciliter le passage de techniques. Pour les axes intermédiaires, les éléments de planchers prennent appui sur des prémurs travaillant en poutres-voiles. Les planchers des sous-sols sont réalisés en hourdis précontraints reposant sur des poutres préfabriquées, suivant le même principe que pour les zones bureaux.

Les trumeaux de la tour constituent les colonnes portantes. Au pied de la tour de logements, les colonnes réalisées en béton haute performance (C80/95) sont posées sur des semelles frettées en qualité de béton de moindre résistance (C30/37). Le noyau central est constitué de trois sections reliées par des linteaux métalliques.

Le chantier, débuté en 2017, se terminera donc d'ici quelques semaines. Il aura coûté en tout 74 000 000 € HTVA dont 23 000 000 € pour la structure. Le projet a obtenu la certification BREEAM 'Excellent'.

 

Partager cet article:
Nos partenaires