Un réseau de chaleur pour décarboner le quartier Nord de Bruxelles

Les acteurs immobiliers du quartier Nord de Bruxelles travaillent sur un projet de réseau de chaleur visant à décarboner leurs systèmes de climatisation.

Dans le quartier de la gare du Nord à Bruxelles, les projets immobiliers tels que les Tours Proximus, anciennement le CCN, et LIVIN se multiplient. "Près de 60% des bureaux du quartier auront été rénovés sur une période de quinze ans", précise Alain Deneef, directeur d'Up4North, l'association regroupant les promoteurs et investisseurs immobiliers du quartier. "En ce qui concerne la production d'énergie, plusieurs bâtiments ont déjà recours à la géothermie pour leur chauffage et leur climatisation, et d'autres vont suivre", ajoute-t-il.

L'association ambitionne d'aller plus loin en reliant divers bâtiments et fonctions à travers un réseau de chaleur. En effet, les bâtiments tertiaires n'ont pas les mêmes besoins de chauffage que les logements, permettant ainsi d'équilibrer le réseau et de gérer les pics de consommation, tout en réduisant les besoins en capacité supplémentaire (gaz ou pompes à chaleur) pour faire face à ces pics.

Cette interconnexion permet également de réduire le nombre de puits de géothermie à creuser, une école, par exemple, pouvant utiliser les capacités d'un immeuble résidentiel pendant la journée. De plus, des immeubles n'appartenant pas à Up4North pourraient être intégrés au réseau. Des études de faisabilité pratiques et financières, menées en collaboration avec les spécialistes bruxellois des réseaux de chaleur Karno et Tractebel, ont validé ce concept. Au total, 36 bâtiments de diverses typologies pourraient être connectés dans l'ensemble du quartier. De plus, il est envisagé que ce réseau soit raccordé à l'incinérateur de Bruxelles.

Source: L'Echo
Partager cet article:
Nos partenaires