Une architecture simple et vivante pour le téléphérique de Namur

Depuis peu, un nouveau téléphérique relie la Citadelle de Namur au centre-ville. À la station au centre-ville, un nouveau bâtiment a été construit selon un concept du cabinet Contraste Architecture, dont le volume s’intègre au bâti existant. Pour les façades, la ville et les architectes ont opté pour la brique salto de Nelissen Briqueteries.

La ville de Namur recherchait depuis un certain temps une solution pour rendre l’Esplanade Citadelle plus accessible aux Namurois. Outre le dénivelé important, la Sambre et la Meuse ne facilitaient pas l’accès. Le nouveau téléphérique – via le bâtiment annexe – relie désormais le centre-ville de Namur (station aval) à l’Esplanade Citadelle (station amont). La ville a conclu un contrat de concession d’une durée de 30 ans pour la conception, la réalisation, la maintenance et l’exploitation d’un système de transport par câble aérien. Pour la conception, le bureau Contraste Architecture de Wanze s’est associé avec les collègues du bureau d’architecture Pierre Maes & Associés.

Valoriser l’espace public

Pour pouvoir construire le téléphérique et la station aval, il a fallu démolir un ancien bâtiment qui hébergeait la crèche communale. Comme le téléphérique allait survoler la Sambre et le site Terra Nova, il a aussi fallu déboiser les versants. La station aval – organisée autour du téléphérique (accueil, hall d’attente, lieu d’embarquement, restaurant) – est conçue tel un volume qui s’intègre au bâti existant. C’est un bel exemple de valorisation de l’espace public.

Simple et franche

L’architecture massive du volume, adossée au bâti existant, se décompose progressivement pour offrir, en façade arrière, des espaces de repos et une vue sur la Citadelle. La volumétrie anguleuse et franche contraste avec les lignes épurées du bâti existant. En façade arrière, le bâtiment se déploie en trois volumes aux lignes dynamiques qui intègrent la machinerie au volume bâti. La forme simple du volume créé évite de surcharger l’espace public. Le bâtiment, qui se présente sur un seul niveau, abrite les fonctions spécifiques au fonctionnement du téléphérique comme le poste de commande, les guichets, les locaux d’alimentation technique, la salle d’attente, …

Les nuances de couleur varient

Pour la façade, la ville de Namur et les architectes ont opté pour la brique de parement salto rouge avec une touche de bleu de Nelissen Briqueteries. « Cette brique non perforée (Waalvorm 50) présente cinq faces sablées et une pourvue d’une longue entaille. La structure est rugueuse avec des nervures irrégulières sur les faces sablées », détaille Roberta Melis de Nelissen Briqueteries. La brique salto présente une base rouge et des tonalités allant du bordeaux au mauve avec des nuances de bleu-violet. Les briques ont été maçonnées avec un mortier à plein-bain.

Source: Nelissen
Partager cet article:

Contactez Nelissen Briqueteries

Nos partenaires