Val Véna : construction de 116 logements à Wavre

Le projet Valvéna consiste en la construction de 116 logements se développent dans un ensemble de 5 nouveaux bâtiments, et d’un bâtiment rénové – Une ancienne école construite dans les années 80. Ce dernier bâtiment abrite à lui seul 53 logements, et est véritablement le cœur du projet. Ce projet s’accompagne de la construction d’équipements, de voiries et d’espaces verts publics. Le bureau Pierre Blondel Architectes dirige ce projet ambitieux dans la ville de Wavre.

Quatre volumes neufs de logements se déploient « en peigne » de haut en bas du site. Les volumes répondent précisément aux vides existant entre les bâtiments de la parcelle voisine, laissant dégagées les perspectives devant les façades de ces voisins. La volumétrie de chacun de ces bâtiments est étudiée de sorte à offrir au plus grand nombre de logements une vue sud-ouest vers le centre végétalisé du site : pli et volumétrie en escalier sur les têtes. Ce jeu de gradins se veut également une continuité volumétrique avec le grand bâtiment existant.

Le projet devait démontrer la capacité de maitriser la gestion de l’implantation d’une construction de et de ses abords dans un master plan de grande ampleur. La séquence des bâtiments « en peigne » a été étudiée de sorte que l’ombre portée d’un bâtiment ne porte pas atteinte au bâtiment adjacent. L’ensoleillement direct est donc assuré tout au long de l’année.

Pour le bâtiment existant, le défi consistait à démontrer la possibilité de le mettre en valeur et de lui offrir une deuxième vie.

Ce bâtiment fonctionne à présent comme un petit village où les habitants se rencontrent facilement. Un grand patio lumineux et planté au centre du bâtiment distribue toutes les circulations et est ainsi le lieu de rencontre des habitants, à l’image d’une place du village. Nous pensons que les concepts de circularité et de durabilité commencent dans l’importance donnée aux interactions sociales.

L’ensemble du projet est basse énergie. Chaque unité d’habitation a fait l’objet d’un encodage PEB afin d’objectiver la bonne performance énergétique de chacune d’elles. La bonne orientation des logements optimise les apports calorifiques solaires.  Outre l’aspect construit, des écosystèmes locaux sont favorisés par la plantation d’espèces indigènes et un grand bassin d’eau de pluie dans les espaces paysagers ainsi que la végétalisation des toitures intermédiaires des édifices. 

Source: Pierre Blondel Architectes

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage