Accueil parfait : la nouvelle brasserie de la Tour Eiffel

La Tour Eiffel, avec ses 20 000 visiteurs par jour, représente l'identité et l'art de vivre à la française comme aucun autre édifice. En même temps, l'emblème de Paris, achevé en 1889, évolue avec son temps, comme le montre la modernisation de la "Madame Brasserie", achevée en 2022.

58 MÈTRES AU-DESSUS DU SOL, MAIS NON SURÉLEVÉ

Au premier étage de la tour, la Brasserie Madame du chef Thierry Marx offre aux gourmets la possibilité de déguster des plats primés, durables et d'origine locale dans une atmosphère détendue. C'est le pendant informel du restaurant "Le Jules Verne", situé à l'étage supérieur, où Frédéric Anton présente sa haute cuisine étoilée au guide Michelin.

DES IMPULSIONS MODERNES DANS UN CADRE HISTORIQUE

La gastronomie de luxe pose également des défis particuliers en matière d'ambiance. Celle-ci doit être accueillante et élégante, sans pour autant détourner l'attention de l'essentiel, à savoir les impressions culinaires. En même temps, il faut répondre à des critères pratiques tels que la facilité de nettoyage et une certaine robustesse. Et dans le cas particulier de la Tour Eiffel, l'intégration parfaite dans une situation spatiale exigeante et l'utilisation optimale de l'espace sont cruciales.

UN DESIGN EN HARMONIE AVEC LA PHILOSOPHIE DE LA CUISINE

Les concepteurs et architectes primés de la nouvelle brasserie de la Tour Eiffel ont choisi, entre autres, le chêne Milano de Pfleiderer. Ce décor classique et intemporel a été utilisé sous forme de surfaces HPL Duropal et DecoBoard pour les revêtements muraux et les meubles. Il confère au design un aspect sobre et naturel qui complète de manière optimale le langage extravagant du design. L'objectif de ce design délibérément discret avec des matériaux durables était de reprendre la dimension matérielle de la tour elle-même et de combiner les tons métalliques qui en découlent avec des couleurs naturelles et terreuses, comme l'origine des ingrédients et l'élément central de la philosophie de Thierry Marx en matière de cuisine.

Source: Pfleiderer
Partager cet article:

Contactez Pfleiderer

Nos partenaires