Attention au ‘faux préfabriqué’ !

Les éléments en béton peuvent être fabriqués à proximité du chantier, puis hissés dans l’ouvrage. C’est, en principe, autorisé mais il ne s’agit pas alors de vraie préfabrication. Parce qu’un prescripteur averti en vaut deux, nous vous clarifions les risques courus avec ce ‘faux préfabriqué’

Les prescripteurs privilégient de plus en plus souvent le béton préfabriqué. L’entrepreneur en voit lui aussi les avantages mais sera parfois tenté de fabriquer lui-même les éléments.

En soi, ce n’est pas interdit. Dans les ‘Règles communes pour les produits préfabriqués en béton’ (NBN EN 13369) nous lisons :  «  Les produits préfabriqués (...) sont fabriqués en usine et destinés à des bâtiments ou à des ouvrages de génie civil.» La présente norme peut également être appliquée à des éléments fabriqués dans des usines temporaires sur un chantier, à condition que la fabrication soit protégée contre les conditions d’environnement néfastes et soit contrôlée selon les exigences de l’article 6 ».

 

Conditions de qualité

Préfabriquer sur chantier est donc en principe autorisé mais doit se faire dans les mêmes conditions et avec les mêmes contrôles de qualité que dans une usine de préfabrication de béton.

Lorsque l’entrepreneur fabrique un coffrage à proximité du chantier (ou ailleurs), y coule l’élément et le hisse ensuite en place, cela peut, en pratique, difficilement se faire aux conditions de la norme NBN EN 13369.

 

Une distinction nette

Les éléments préfabriqués sur chantier doivent, au moins, répondre aux exigences de la norme NBN EN 13670 relative à l’exécution des constructions en béton. La norme prescrit que  «  (1) les éléments fabriqués sur chantier peuvent être mis en œuvre comme produits préfabriqués s’ils sont conformes à la norme de produit europé­enne concernée. (2) Les éléments préfabriqués sur chantier qui ne sont pas conformes à la norme de produit européenne ne peuvent pas être considérés comme des produits préfabriqués et leur fabrication tombe sous la présente norme. »

Il existe une bonne raison pour établir une distinction aussi nette. A côté des avantages bien connus du travail effectué à l’abri des intempéries et le contrôle de qualité approfondi de la préfabrication, une troisième caractéristique est moins mise en évidence mais n’en est pas moins importante pour autant.

Il s’agit des tolérances. La norme NBN EN 13670 n’autorise pas de déviations sur la longueur, la diagonale et le gauchissement des éléments. Celles-ci sont d’une importance secondaire pour les constructions en béton coulées en place. Elles deviennent, cependant, importantes lorsqu’il s’agit de placer des éléments les uns à côté des autres ou de les superposer, ce qui est le plus souvent le cas en préfabrication.

 

Déviations

Le cumul de trop grandes tolérances pourrait conduire à d’importantes déviations sur la totalité du bâtiment, ce qui n’est pas sans danger. Ainsi - pour ne donner qu’un seul exemple – cela pourrait être la cause d’une obliquité des bâtiments à plusieurs étages.
Pour cette raison, les producteurs de préfa travailleront de leur propre initiative avec des tolérances plus strictes en fonction de la taille et du nombre d'éléments à ajuster les uns à côté des autres.

Une deuxième raison, non moins importante, est que les éléments préfabriqués sont soumis lors du décoffrage, de la manipulation, du transport, du montage et de toutes les phases de l’exécution à d’autres forces que les éléments coulés sur le chantier. Les éléments préfabriqués sont en général calculés comme une succession de composants isostatiques, alors que les constructions coulées en place peuvent être considérées comme hyperstatiques. Un recalcul de la stabilité totale et des parties constructives séparées s’imposera.

Pour résumer, celui qui prescrit du béton préfabriqué ne peut pas le faire fabriquer sur chantier selon la norme NBN EN 13670, car celle-ci n’est pas adaptée à cette méthode de fabrication. La préfabrication doit, comme le prescrit la norme, être produite dans un environnement protégé.

Partager cet article:
Nos partenaires