Harmonisation européenne de la sécurité incendie des plafonds suspendus

Depuis 2012, une nouvelle réglementation est d'application pour la résistance au feu des plafonds suspendus. Les méthodes utilisées pour déterminer la résistance au feu des plafonds suspendus ainsi que les classifications nationales ont été remplacées par un nouveau système. Les critères de stabilité,  d'étanchéité aux flammes et d'isolation thermique sont repris de manière comparable mais la classification selon la norme EN 13501-2 diffère. Une période de transition de quatre ans devait permettre aux fabricants d'adapter leurs produits à la nouvelle réglementation. Cette phase de transition s'est achevée le 30 novembre 2016.

 

Il est donc plus que temps de faire le tour de ce qui change et de ce à quoi les plafonds suspendus doivent désormais satisfaire en termes de réaction au feu, stabilité au feu et résistance eu feu.

Nous avons posé la question à Florence van Knippenbergh, conseillère technique chez Rockfon Belgique : « Dans l'A.R. du 12 juillet 2012 modifiant l'arrêté royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l'incendie et l'explosion sont reprises des exigences portant sur les matériaux et d'autres relatives aux éléments de construction.  On parlera dans le premier cas de réaction au feu du matériau en question, et dans le second de résistance au feu. »

 

Réaction au feu

La réaction au feu détermine la mesure dans laquelle un matériau s'enflamme. La classification européenne des matériaux de construction comprend sept classes, parmi lesquelles la classe A1 concerne les produits incombustibles et la classe A2 les produits à combustion très limitée. A partir de la classe A2 viennent s'ajouter des indices complémentaires comme le dégagement de fumée et la formation de gouttelettes et particules en feu. Il est évidemment important d'utiliser le plus possible de matériaux de classe A1 et A2.  « Les plafonds Rockfon se trouvent dans les classes A1 et A2 », précise Florence van Knippenbergh. « Dans l'AR du 12/07/2012, les normes de base sont présentées en fonction du type de bâtiment, de la fonction de l'espace (voie d'évacuation, cuisine, ...) et du type d'occupation », ajoute Florence van Knippenbergh.

 

Stabilité au feu

La norme de base telle que décrite dans l'AR du 12/07/2012 stipule : « Dans les chemins d’évacuation, les locaux accessibles au public et les cuisines collectives, les faux-plafonds présentent EI 30 selon NBN EN 13501-2 et NBN EN 1364-2 OU présentent une stabilité au feu de ½ h selon la norme NBN 713-020. » Comme mesure-t-on la stabilité au feu ?  « Nous examinons la déformation du plafond sous un certain type de plancher, avec mesure de la température dans le plénum. Pendant 10 minutes, rien ne doit tomber qui pourrait gêner l'évacuation des personnes. Le système de profilés doit cependant rester suspendu pendant 30 minutes afin de permettre l'intervention des services de secours », explique Florence van Knippenbergh.

 

Résistance au feu

« La résistance au feu d'un élément de construction est son aptitude à conserver, pendant une durée déterminée, sa fonction.  Elle est exprimée en unités de temps (minutes). Elle était jusqu'il y a peu exprimée en une valeur RF, conformément à la norme NBN 713.020. Dans la nouvelle norme européenne EN1350, on ne parle plus de RF mais de REI (pour les éléments de construction à fonction portante et séparatrice), de R30 pour les éléments de construction à fonction exclusivement porrtante et de EI pour les éléments de construction ayant une fonction uniquement séparatrice », précise Florence van Knippenbergh.

La résistance au feu (REI) porte sur l'élément dans sa totalité, donc le plancher comprenant le système de plafond qui y est suspendu.

C'est donc le comportement du plancher qui est examiné. Et la contribution du plafond qui y est suspendu dans protection de celui-ci. La température n'est pas mesurée dans le plénum mais au-dessus du plancher. Les exigences en matière de résitance au feu différent selon le type de bâtiment et sa hauteur (bas, moyen, haut).

Partager cet article:

Nos partenaires