Modernisation des immeubles de bureaux : un pas en avant durable

À une époque où la durabilité devient de plus en plus importante, les entreprises et les organisations s'efforcent de réduire leur empreinte carbone. Une étape cruciale dans cette direction consiste à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments existants. Mais saviez-vous qu'à partir du 1er janvier 2023, les immeubles de bureaux aux Pays-Bas devront avoir au moins l'indice énergétique 1,3 (anciennement étiquette énergétique C) ?

RENDRE LES IMMEUBLES DE BUREAUX DURABLES

L'amélioration des immeubles de bureaux pour atteindre un indice énergétique minimum de 1,3 (anciennement étiquette énergétique C) est une étape importante vers un avenir plus durable. Aux Pays-Bas, cette mise à niveau est même rendue obligatoire par le gouvernement. Cette mesure vise à rendre les immeubles de bureaux existants plus efficaces sur le plan énergétique et à réduire ainsi les émissions de CO2. Mais qu'est-ce que cela implique exactement ?

Un immeuble de bureaux doit répondre à certains critères de performance énergétique. Il s'agit, par exemple, d'améliorer l'isolation, d'optimiser les systèmes de chauffage et de refroidissement, d'utiliser un éclairage économe en énergie, etc. Grâce à ces améliorations, les bâtiments peuvent réduire leur consommation d'énergie et contribuer ainsi à une société plus verte.

Concrètement, cela signifie que la consommation annuelle de combustibles fossiles ne doit pas dépasser 225 kWh par m². Cette obligation s'applique à tous les immeubles de bureaux d'une superficie supérieure à 100 mètres carrés et dont plus de 50 % de la surface d'utilisation est occupée par des fonctions de bureau. Si le bâtiment ne répond pas aux critères, il ne peut plus être utilisé comme bureau depuis le 1er janvier 2023.

L'amélioration des immeubles de bureaux pour atteindre un indice énergétique minimum de 1,3 présente des avantages non seulement pour l'environnement, mais aussi pour les propriétaires et les locataires. Un bureau économe en énergie permet de réaliser des économies importantes sur les factures d'énergie. En outre, il contribue à créer un environnement de travail plus confortable. La productivité et le bien-être des employés s'en trouvent améliorés.

ÉTUDE DE CAS : SIÈGE DES LOTERIES CARITATIVES À AMSTERDAM

Une rénovation de deux ans a transformé ce bâtiment vacant et abandonné en un joyau durable qui a reçu la note de durabilité BREEAM-NL Outstanding. L'immeuble de bureaux a obtenu un score de 92,61 %, répondant ainsi aux normes et exigences les plus élevées. Il s'agit d'un score exceptionnel pour le projet de rénovation, qui a été rendu possible grâce à la coopération entre le cabinet d'architectes, l'entreprise de construction et le partenaire Loxone. Cerise sur le gâteau, le bureau a reçu le titre de "bâtiment rénové le plus durable des Pays-Bas".

Loxone a apporté une grande valeur ajoutée en termes d'éclairage et de climatisation.

ÉCLAIRAGE

L'éclairage est commuté automatiquement et tient compte de la lumière ambiante. Cela signifie que l'éclairage tient compte de la luminosité. Lorsque la lumière du jour est suffisante, l'éclairage ne doit évidemment pas s'allumer. L'automatisation de l'éclairage avec des ambiances lumineuses spécifiques augmente également le bien-être au travail.

LE CONTRÔLE DU CLIMAT

Il s'agit de l'interaction efficace entre le chauffage, le refroidissement, l'ombrage et la ventilation. L'ombrage automatisé de l'immeuble de bureaux tient compte de la position de la pièce par rapport au soleil et à la lumière naturelle. Cela permet un refroidissement passif en été et une ventilation économe en énergie en hiver.

Source: Loxone
Partager cet article:
Contactez Loxone Benelux
Nos partenaires