Le Paul-Henri Spaak revisité, plus vert et plus ouvert

EUROPARC, un consortium composé de cinq studios d'architecture de cinq pays européens, a remporté le concours international pour la conception du nouveau bâtiment du Parlement européen. La proposition gagnante du collectif porte sur le renouvellement du bâtiment Paul-Henri SPAAK à Bruxelles, selon une approche circulaire visant à minimiser les déchets. En outre, elle met à l'honneur la démocratie européenne, notamment grâce à la composition internationale du collectif et aux nombreux espaces publics accessibles à tous. EUROPARC est composé des studios d'architecture JDSA / Julien De Smedt Architects (DK/BE), Coldefy (FR), CRA-Carlo Ratti Associati (IT), NL Architects (NL) et Ensamble Studio (SP), avec le soutien des sociétés d'ingénierie UTIL (BE) et Ramboll (DK).

Ensemble, ces équipes comptent plus de 30 nationalités différentes dans leurs rangs. Le collectif met l'accent sur une nouvelle approche de l'architecture, qui privilégie la collaboration et orchestre le savoir-faire de différentes disciplines, au lieu de s'appuyer sur l'individualisme et la prise de décision individuelle, une pratique courante au siècle dernier.

L'équipe s'est engagée dans un processus créatif qui incarne l'idéal démocratique de l'Union européenne. Tous les membres, s'inspirant de leurs origines culturelles respectives et de leurs spécialités propres, ont travaillé ensemble pour proposer une solution de conception collective pour le bâtiment du Parlement européen. Cette conception vise à relever les défis urgents auxquels l'Europe et le monde en général sont confrontés, notamment le changement climatique, les inégalités sociales et le mélange des domaines physiques et numériques - ce dernier point se reflète également dans le mode de collaboration du collectif, où une approche à distance et flexible a été adoptée depuis la première épidémie de COVID-19. Le Parlement européen a annoncé le concours international pour le renouvellement du bâtiment SPAAK en mai 2020, avec pour objectifs de donner un exemple positif de construction durable et régénérative, et d'engager un dialogue avec les citoyens et la ville. La proposition d'EUROPARC s'est démarquée des 15 projets soumis et a été officiellement désignée comme lauréate du premier prix en juillet 2022. Le jury a salué le projet pour ses qualités tant fonctionnelles que symboliques, le qualifiant de « ... véritable proposition de réemploi qui offre une interface améliorée avec le public et une nouvelle expression architecturale au bâtiment avec des caractéristiques de durabilité pertinentes. »

 

La proposition

Le bâtiment SPAAK actuel présente de nombreuses lacunes. Cependant, le démolir et le remplacer par un nouveau "palais" pourrait être une mauvaise approche. Dans le secteur du bâtiment, plus de 50 % de l'empreinte carbone générée est due à la construction de la structure brute d'un bâtiment. S'il est entièrement démantelé, toutes ces dépenses sont perdues et doivent être dépensées à nouveau pour une nouvelle construction. Ici, la stratégie devrait être de réutiliser rigoureusement la majeure partie de la structure du SPAAK, sa dépense en carbone. En outre, la stratégie de conception propose d'améliorer considérablement les conditions de travail du Parlement et de catalyser le potentiel de communication et d'échange avec les citoyens européens tout en conservant autant que possible la structure existante.

Connexion avec la ville

À l'échelle urbaine, la conception d'EUROPARC vise à renforcer le lien entre le bâtiment et la ville. En ouvrant le bloc, on améliore la continuité des flux piétons dans la zone. Le domaine public est étendu à l'intérieur et à l'extérieur de l'architecture, créant une expérience plus accueillante pour les citoyens et les visiteurs de Bruxelles. Le bâtiment ne doit pas être impénétrable, mais doit être un lieu d'ouverture. Par conséquent, un passage public pourrait être créé à travers le Parlement. D'une manière naturelle et intuitive, le passage offrira une entrée majestueuse aux visiteurs du Parlement et établira un véritable nœud dans le réseau piétonnier bruxellois.

L'Hémicycle

Le nouvel écrin pour l'assemblée du Parlement européen, appelée l'hémicycle, sera repositionné aux niveaux supérieurs du bâtiment rénové afin de répondre aux exigences spatiales d'une assemblée modernisée. Il sera doté d'équipements numériques qui contribueront à diffuser le discours démocratique au-delà des limites physiques. La salle sera largement intégrée à la plateforme numérique du Parlement afin de renforcer la transparence et d'encourager la participation externe. Une autre caractéristique principale est la présence de grandes fenêtres qui établissent un dialogue visuel entre le Parlement, le jardin sur le toit, ainsi que la ville et les citoyens européens dans leur ensemble. L'une de ces grandes fenêtres peut également devenir un écran pour transmettre des informations en temps réel lors des assemblées.

L'Agora verte

Située au plus haut étage, l'Agora verte est le point culminant du parcours des visiteurs publics dans le bâtiment. Le jardin botanique s'inspire de l'"agora" de la Grèce antique - qui signifie littéralement "lieu de rassemblement" et qui facilitait la circulation des idées entre les gens de l'époque. Non seulement reliée visuellement à l'hémicycle par le plafond ouvert de ce dernier, l'agora verte sera également le phare de la démocratie européenne, où les citoyens et les membres du Parlement européen se rencontrent et échangent leurs idées. En outre, l'esprit de synergie paneuropéenne est renforcé en termes naturels, puisque le parc rassemble des végétaux indigènes de tous les États membres pour former un écosystème européen aux multiples facettes.

 

En conclusion, le nouveau bâtiment SPAAK d'EUROPARC - avec son rez-de-chaussée perméable, l'hémicycle, l'agora verte et plus encore - crée un écosystème citoyen qui place les gens au centre de l'expérience spatiale et les rapproche des processus démocratiques européens. Il s'agit d'une infrastructure unique qui donne aux membres du Parlement européen l'espace nécessaire pour mener à bien leurs missions parlementaires et aux citoyens l'accès à un site d'une grande valeur politique et sociale pour enrichir leur vie quotidienne.

Source: JDS Architects

Partager cet article:

Nos partenaires