Les ardoises Cedral, un atout indispensable pour un bâtiment circulaire

Dans le domaine de l'architecture, la tendance est à la durabilité et à la réutilisation des ressources existantes. Un exemple frappant de cette approche est la rénovation d’un bâtiment situé rue du pavillon à Schaarbeek, menée par Jean-François Laloux, architecte au sein du bureau Urban Nation Architects & Associates (UNA|A). Ce projet a par ailleurs obtenu le label Be circular décerné par la Région de Bruxelles Capitale.

Jean-François Laloux, qui occupe le poste de directeur opérationnel au sein du bureau, a dirigé cette rénovation avec un souci particulier pour l'empreinte carbone et la durabilité. Le projet a été réalisé pour Inclusio, un fonds d'investissement à but social, qui cherche à fournir un logement abordable à long terme pour les personnes défavorisées.

Un édifice à but social

« À l'origine, le bâtiment était un immeuble de bureaux des années 60. L'objectif était de le transformer en un ensemble de logements tout en intégrant des fonctions sociales, comme une crèche au rez-de-chaussée », nous apprends Jean-François Laloux.

Avec son équipe, il a décidé de relever le défi de réutiliser la structure existante plutôt que de démolir et reconstruire, malgré la complexité supplémentaire que cela impliquait. « Cela a nécessité des recherches approfondies pour déterminer ce qui pouvait être conservé et ce qui devait être remplacé. Une grande partie de l'ancien bâtiment a été démontée et les matériaux récupérés ont été réutilisés dans la mesure du possible. »

Une façade démontable

« La façade a été conçue pour être démontable, avec l'utilisation de panneaux CLT (bois lamellé croisé) pour une construction légère et durable. Les choix de matériaux, comme l'utilisation d'ardoises Cedral, ont été guidés par leur potentiel de réutilisation future et leur faible empreinte carbone. Les ardoises Cedral Alterna nous apportaient la qualité voulue : c’est un matériau qui est résistant. Nous avons choisi la pose en cassette, et elles ont été clouées, toujours dans le but de pouvoir démonter la structure le cas échéant. Cela donne un aspect « écaille de poisson » que nous recherchions. »

La diversité des couleurs

« De plus, nous avons pu choisir plusieurs couleurs pour donner au bâtiment une façade contemporaine. Notre choix s’est porté sur le gris brun, le gris béton et le taupe, ce sont des couleurs basiques mais on sait que non seulement la façade sera bien protégée, mais aussi que les ardoises pourront être réparées, remplacées et que le bâtiment gardera le plus longtemps possible son authenticité. C’est un édifice que l’on peut voir de loin, et c’était important qu’il se distingue positivement. »

Le projet, qui a pris environ quatre à cinq ans pour être réalisé, témoigne de l'engagement croissant du secteur de l'architecture envers la durabilité et la circularité. Le bureau UNA|A continue de travailler sur des projets similaires, cherchant à repousser les limites de l'architecture circulaire et à promouvoir des pratiques plus durables dans le domaine de la construction.

Source: Cedral
Partager cet article:
Contactez Cedral
Nos partenaires