Pour un bâtiment emblématique, des portes étudiées dans leurs moindres détails

Eric Delgoffe
Jenny Scherrer

Le nouveau siège social bruxellois de BNP Paribas Fortis, sur le site de Montagne du Parc - Warandeberg, marque un tournant : au-delà de sa dimension fonctionnelle et institutionnelle, il est un véritable manifeste de l’engagement sociétal et des valeurs de la banque. ASSA ABLOY a apporté son expertise sur ce projet.

Construit sur l’emplacement d’un immeuble démoli après tout juste 50 ans d’existence, le nouveau siège se veut durable dans tous les sens du terme : par son efficacité énergétique en tant que bâtiment passif, par la pérennité du concept architectural et des matériaux mis en œuvre, dans la perspective d’une durée d’exploitation d’au moins 100 ans, et par un profil environ­ne­mental qui fait la part belle aux espaces végétalisés, depuis les toitures jusqu’à des patios s’ouvrant vers la ville et accessibles au public.

Exceptionnel tant sur le fond que sur la forme, avec ses façades d’une fluidité très organique et son exosquelette de 300 colonnes toutes différentes les unes des autres, le projet a séduit le jury des MIPIM Awards. Lors de l’édition 2022 du célèbre salon international de l’immobilier, à Cannes, le bâtiment l’a emporté dans la catégorie ‘Best Office and Business Development’ – à l’issue d’une finale qui l’opposait à trois réalisations elles aussi prestigieuses.

Des portes à la croisée des exigences esthétiques et techniques

Conçu par le cabinet autrichien baumschlager eberle architekten avec le concours de deux ténors de l’architecture belge – Jasper-Eyers Architects et Styfhals Architecten – le bâtiment est unique à tous les égards, et les portes n’y font pas exception. Comme le précise Wim Waterschoot, dont l’entreprise a réalisé les travaux de menuiserie intérieure, y compris les portes, « … nous avons fabriqué très exactement 1608 portes intérieures, dont la plupart sur mesure. Certaines étaient tout à fait hors standard, avec notamment des systèmes va-et-vient et des doubles battants sur pivots. Pour certaines portes, il fallait aussi qu’elles se fondent, autant que possible, dans la finition ébénisterie de l’habillage mural. À plusieurs reprises, nous avons soumis des prototypes aux architectes, puis fabriqué les portes proprement dites sur la base d’une exécution dûment validée ».

Jenny Scherrer, architecte senior partenaire chez Jasper-Eyers Architects, a peaufiné les détails du bâtiment, y compris une définition exhaustive de toutes les portes. Elle confirme : « Pour les portes situées à la jonction des noyaux du bâtiment, il s’agissait d’assurer à la fois une excellente protection en cas d’incendie et un maximum de discrétion en temps normal. Cela nous a conduit à réaliser un travail spécifique sur le choix des matériaux et de la quincaillerie de porte. Nous voulions que cette dernière reste quasiment invisible ».

Wim Waterschoot poursuit : « Dans ce cas précis, cela nous a conduit à monter des serrures ASSA ABLOY 351 motorisées dans les traverses supé­rieures des portes concernées – une solution très spécifique qui est à la fois élégante et efficace ».

« Sur un tel projet, la capacité d’ASSA ABLOY à offrir une réponse complète en termes de sécurité anti-effraction, d’évacuation du bâtiment et de contrôle d’accès faisait de notre société un partenaire idéal pour l’équipement de toutes les portes intérieures. La plupart des fabricants n’auraient pas été en mesure de couvrir tous les cas de figure esthétiques et techniques rencontrés sur un projet aussi complexe », précise Alexandra Quix, Building Projects Director chez ASSA ABLOY. « Sans compter que nous sommes les seuls sur le marché à pouvoir travailler en BIM sur tous les bordereaux de portes – un argument de poids pour un projet de cette taille entièrement géré en BIM ».

Une collaboration intensive, des solutions parfaitement abouties

« Pour concilier les attentes des parties prenantes, un travail préliminaire sur plusieurs mois s’est avéré indispensable », indique Éric Delgoffe, architecte senior partenaire chez Jasper-Eyers Architects. « Il s’agissait d’intégrer le cahier des charges de la banque en matière de sécurité, nos propres attentes sur le plan esthétique et les aspects concrets qui incombaient à l’entreprise générale, Eiffage Belgique, et à ses sous-traitants. À cet égard, la flexibilité dont ASSA ABLOY a su faire preuve s’est avérée précieuse, car par la force des choses, certaines solutions ont évolué au cours de cette phase. Nous travaillons de longue date avec ASSA ABLOY, et nous les avons con­tactés très en amont. Cela a simplifié d’autant le suivi en aval avec Eiffage ».

Thierry Titeux est expert Security au sein de Technical Equipment, la cellule d’expertise technique de BNP Paribas Fortis. Il explique : « Sur un projet standard de type agence, nous travaillons en direct avec nos entreprises habituelles pour l’étude et l’exécution. Mais ici, la sécurité était intégrée à la prestation d’Eiffage, et sous-traitée à des prestataires que nous ne connais­sions pas. De plus, vu la complexité du projet – avec une bonne vingtaine de types de portes – nous n’avions pas nous-mêmes réponse à certaines questions ».

Pour réunir toutes les chances de succès, Thierry Titeux et l’équipe projet avaient préparé pour Eiffage un briefing particulièrement précis. En parallèle, ils sont restés en contact avec l’entreprise générale, un impératif pour Thierry Titeux : « Si l’on s’en tient à un simple descriptif, on a peu de chance d’obte­nir le résultat escompté ». Il précise : « Entre la sécurité anti-effraction et la sécurité des personnes, dans une activité comme la nôtre, les portes de sécurité sont à l’intersection de deux domaines délicats à gérer, car extrême­ment complexes et précis ! C’est pourquoi un suivi rapproché s’imposait ».

En parallèle, la fiabilité était une priorité à tous les niveaux – un impératif très explicite de la part de la banque. « Dans un premier temps, cela nous a conduits à orienter l’entreprise générale vers des fournisseurs clairement identifiés et solidement implantés sur le marché », précise Thierry Titeux. « Le recours à un fournisseur de ‘produits blancs chinois’ n’entrait pas en ligne de compte ». Dans ce contexte, ASSA ABLOY pouvait compter sur un avantage de taille : la société entretient de longue date des relations suivies avec les divers acteurs du projet. Alexandra Quix le souligne : « BNP Paribas Fortis avait déjà fait appel à ASSA ABLOY dans le domaine du contrôle d’accès, notamment au niveau des agences bancaires. Parallèlement, nous travaillons en liaison quasi constante avec Jasper-Eyers Architects. Ils sont très orientés vers le tertiaire, et nous sommes impliqués dans la majorité de leurs projets ».

Cette convergence se retrouve au niveau de l’exécution, comme l’indique Wim Waterschoot : « Cela fait bien 30 ans que nous travaillons sur de grands projets avec ASSA ABLOY – qu’il s’agisse notamment du Parlement européen ou de divers ministères. En fait, ASSA ABLOY fournit 95 % de nos quincail­leries de portes, et nous connaissons leurs produits pour ainsi dire par cœur. Dans le cadre d’applications courantes et afin d’anticiper certaines demandes, nous stockons même dans nos ateliers divers composants standard de la gamme. Pour le dire simplement : nous maîtrisons les produits, nous savons à qui nous adresser, et nous avons des interlocuteurs sur qui nous pouvons compter. Cela s’est confirmé une fois encore sur le chantier Montagne du Parc, lorsqu’il a fallu former nos monteurs à l’installation du système Aperio®, qui était une nouveauté pour nous. ASSA ABLOY a fait en sorte que tout se passe dans les meilleures conditions ».

Pour Thierry Titeux, l’existence d’une relation suivie avec ASSA ABLOY est également un avantage à long terme: « Je garde le contact avec Alexandra Quix, qui nous a accompagnés et conseillés sur toute la durée du projet. Par ailleurs, pour notre équipe de maintenance, c’est essentiel de disposer, sur une longue période, de contacts identifiés et de pouvoir s’appuyer sur un atelier de réparation situé en Belgique. C’est tout simplement plus facile, plus rapide et plus efficace ».

La souplesse requise pour optimiser le rapport coût-performance

En fonction du trafic, de la typologie des locaux concernés et des impératifs de sécurité des personnes en cas d’incendie, les portes intérieures sécurisées se répar­tissent en proportions égales entre portes câblées et non câblées.

Les premières communiquent en permanence et peuvent, au besoin, action­ner les serrures à distance. Selon leur position à l’intérieur du bâti­ment, qui abrite 4100 postes de travail, les portes câblées sont équipées de serrures offrant des niveaux de sécurité différenciés et de dispositifs ‘fail secure / fail safe’. Ces derniers assurent la sécurité des per­sonnes en permettant l’éva­cuation en toutes circonstances.

Pour les portes non câblées, ASSA ABLOY a proposé, avec le système Aperio®, une alternative originale. Elle préserve en mode offline diverses fonctions essentielles du contrôle d’accès, pour une fraction du coût d’un système câblé. Alexandra Quix commente : « Sur une porte câblée, la quincaillerie et les composants électroniques requis représentent un budget d’environ 3000 euros. En revanche, une garniture de porte Aperio® coûte autour de 450 euros dans sa variante offline préprogrammable. Et grâce à son protocole ouvert, elle est facile à intégrer aux logiciels de contrôle d’accès, pour une interopérabilité optimale ».

Le produit a séduit Thierry Titeux : « Nous avions l’habitude d’utiliser Aperio® en mode online. Mais ici, pour la première fois, nous avons utilisé des garni­tures Aperio® en configuration offline : dans cette variante, c’est le badge de l’utilisateur qui assure la communication avec le reste du système ».

Thierry Titeux poursuit : « J’apprécie également l’évolutivité du système : si cela s’avère nécessaire, il est facile d’ajouter une antenne près de la porte concernée, afin que la garniture puisse communiquer avec le système central. Pour convertir une poignée Aperio® indépendante en poignée connectée en temps réel, les travaux requis sont minimes ».

Wim Waterschoot, pour sa part, souligne la simplicité de mise en œuvre du système Aperio®: « Ce projet comprenait un grand nombre de portes vrai­ment compliquées, ne serait-ce qu’en raison de l’interface entre électriciens et menuisiers dans le cas des portes câblées. À cela se sont ajoutés des réglages souvent longs et complexes, notamment au niveau de certains sas d’évacuation ».

« Nous avons installé environ 300 garnitures Aperio® au siège de BNP Paribas Fortis, et pour nous, il s’agissait d’une première. La facilité d’intégration du produit s’est avérée d’autant plus appréciable. La seule précaution à prendre est d’effectuer le montage des poignées Aperio® dans la toute dernière phase du chantier, juste avant la préprogrammation. Cela évite d’endommager le système par suite d’une erreur de manipulation ».

Jenny Scherrer conclut : « Nous avons passé cinq ans sur ce projet, dans lequel tout était hors normes et chaque détail d’exécution nécessitait une étude spécifique. Pour parvenir au résultat escompté, l’implication des parti­cipants et l’interaction des uns avec les autres ont été décisives. Un concept ne peut être pérenne s’il n’est pas évolutif et flexible. Au niveau des portes intérieures, l’exercice s’est avéré probant : grâce aux efforts conjugués de notre équipe d’architectes, d’ASSA ABLOY et des menuisiers et monteurs de Waterschoot, nous avons su répondre aux attentes de la banque en préser­vant toute la souplesse requise. Elle permettra, en fonction des évolutions fonctionnelles, de répondre adéquatement à des demandes nouvelles ».

 

Source: ASSA ABLOY
Partager cet article:
Nos partenaires