Permis d’urbanisme pour le réaménagement de Sainctelette

Piétons et cyclistes au pouvoir. KANAL - Centre Pompidou bénéficiera d'un véritable parvis agrémenté de beaucoup d'arbres et le pont sur le canal deviendra une "Place-pont", un espace de rencontre reliant les deux rives du canal.

Le Secrétaire d'Etat bruxellois à l'Urbanisme Pascal Smet et la Ministre bruxelloise de la Mobilité et des Travaux publics Elke Van den Brandt annoncent qu'urban.brussels octroie un permis d'urbanisme à Bruxelles Mobilité pour le réaménagement complet de la place Sainctelette et de ses environs. Les travaux débuteront à l'automne et dureront 3 ans.

La Sainctelette est un nœud de mobilité important dans notre capitale, et elle a toujours été historiquement une zone importante pour Bruxelles en raison de la présence de la Senne et, plus tard, de la construction du Canal. Elle se situe au croisement du canal et du boulevard Léopold II. L’endroit relie les deux berges du canal, le centre-ville historique et les nouveaux quartiers le long du canal à Molenbeek, il offre en outre une perspective monumentale sur le canal. C’est un carrefour stratégique aussi bien pour les automobilistes que pour les cyclistes et les transports publics. Des milliers de Bruxellois et de visiteurs y passent chaque jour. Au fil des ans, le quartier a subi de nombreuses transformations. Vous vous souvenez peut-être du viaduc de Koekelberg, qui faisait partie de la Petite Ceinture de Bruxelles entre 1958 et 1984. Aujourd'hui, Sainctelette est devenu un carrefour banal, sursaturé, désagréable et irrespirable. Un endroit que les Bruxellois et les visiteurs préfèrent éviter.

Elke Van den Brandt, actuelle Ministre de la Mobilité et des Travaux publics, et Pascal Smet, le Secrétaire d'État à l’Urbanisme, ainsi que leurs services Bruxelles Mobilité et urban.brussels, ont continué à travailler ensemble pour optimiser et concrétiser les plans. Ce processus s'est achevé aujourd'hui avec la délivrance du permis d'urbanisme.

Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de la Région bruxelloise qui tend à rendre l’espace aux piétons et cyclistes et à améliorer la circulation des transports publics. Le projet redessine les bandes de circulation pour le trafic automobile et leur largeur. La priorité est de retenir la circulation hors des quartiers. La circulation entre le Quai du Commerce et le boulevard de Dixmude est simplifiée parce qu’il ne sera plus possible de tourner en direction de la place de l’Yser en venant du boulevard de Dixmude. Cette mesure permet l’aménagement d’un véritable arrêt de tram entre le parc Maximilien, la station de métro Yser et la promenade du boulevard de Dixmude.

De larges zones de promenade seront également aménagées. Mais le projet accorde aussi une importance primordiale au confort et à la sécurité des cyclistes. Des pistes cyclables séparées de couleur ocre sont prévues dans toute la zone ainsi que des passages piétons équipés de feux de signalisation synchronisés. Ces pistes cyclables sécurisées s’insèrent dans le réseau de pistes séparées tout le long de la Petite ceinture et dans la nouvelle liaison pour piétons et cyclistes sous le pont Sainctelette. Les deux projets disposent d’un permis d’urbanisme.

Source: Pascal Smet

Partager cet article:

Nos partenaires